Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

L'an neuf à l'heure danoise

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
3 avis
Sharing on Facebook
L'an neuf à l'heure danoise © Droits réservés

Margrethe II est sans doute le seul monarque européen à prononcer son discours annuel au Nouvel An. Cette année, elle a mis à l'honneur la solidarité entre les générations et encouragé chacun à sortir de ses habitudes par une action jugée sans doute superflue mais qui peut s'avérer être une source de joie ou de bonheur.

La Reine a étroitement associé les habitants du Groenland et des Iles Féroé qui recevront durant l'été la visite des princes héritiers. On oublie trop souvent que ces deux territoires ont Margethe II comme chef d'état ! Enfin, elle a chaleureusement remercié toutes les personnes qui lui ont adressé des lettres de soutien suite à l'annonce de la maladie du prince consort. Revenu d'Égypte, ce dernier n'est pas apparu en public sauf lors de la messe de Noël, dûment escorté. Son regard perdu en disait long sur son état de santé actuel.

 

 
© Droits réservés

 

Autre caractéristique danoise, la famille royale a donné un dîner de gala aux membres du gouvernement et aux notables du pays au palais d'Amalienborg à l'occasion de l'année nouvelle. Au menu : terrine de pétoncles et topinambours glacés, caille farcie avec son céleri cuit au four, ses petits pois et sa sauce aux truffes, la tarte au reblochon et la gâteau Rubinstein...un choix raffiné aux influences françaises.

 

 
 Le prince Frederik et la princesse Mary © Droits réservés

 

À peine rentrés d'Australie où ils avaient passé la fête de Noël, le prince Frederik et la princesse Mary ont fait leur entrée en premier. En rouge vif, portant les rubis de la reine Ingrid, Mary a débuté l'année en beauté. Suivirent le prince Joachim et la princesse Marie et, enfin, la Reine avec son éternelle étole en renard argenté par dessus une tenue vert intense déjà portée en 2015, à la même occasion.

 

 
 © Droits réservés

 

La souveraine avait choisi l'une des plus anciennes parures de l'écrin danois puisque cet ensemble de diamants et émeraudes fut réalisé au XVIIIème siècle pour la reine Caroline-Mathilde, consort du roi Christian VII. Ces bijoux historiques sont exposés au public dans la chambre au trésor du château de Rosenborg à Copenhague mais continuent à être utilisés. Une façon scintillante d'inaugurer 2018 !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées