Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"Un de mes restaurants préférés, aussi bien pour déjeuner que pour dîner. On y sert une cuisine japonaise traditionnelle de qualité. Les soba, les fameuses pâtes au sarrasin, sont faites maison et servies de multiples façons.

"C'est un café où j'ai mes habitudes. J'aime son ambiance, la clientèle, ce mélange de gens du quartier, d'étudiants, de touristes, et je suis toujours bien reçue par la patronne, Nathalie.

Le restaurant Lapérouse n'est peut-être pas aussi célèbre que Maxim's, mais il fait partie de l'histoire de Paris et peut s'enorgueillir d'avoir accueilli altesses royales, écrivains célèbres, aristocrates flamboyants de la Belle Epoque qui y venaient accompagnés de leurs maîtresses.

Après avoir été un des premiers à défendre le mobilier d'architectes de l'après-guerre, François Laffanour a montré depuis l'étendue de sa curiosité, en mettant à l'honneur le design japonais ou le design brésilien.

"Aline Chastel est une amie que je retrouve toujours avec plaisir. Non seulement elle est très sympathique, mais quand j'entre dans sa galerie, je n'ai que des coups de cœur.

"C'est une institution où j'aime aller dîner avec des amis. Beaucoup de gens disent que ce n'est plus comme avant, mais moi je continue à trouver l'endroit absolument charmant.

"Une autre adresse à quelques minutes de chez moi, mais ce restaurant est plus sophistiqué. Pas pour le décor, qui est celui d'un bistro parisien, mais pour le chef, Yves Camdeborde, qui propose une cuisine simple, généreuse et de grande qualité.

"C'est un grand café au décor chaleureux, très pratique car à deux pas de la maison et ouvert sept jours sur sept jusqu'à deux heures du matin.

"J'aime beaucoup ce théâtre qui, comme son nom l'indique, est minuscule. Je suis allée y voir Marisa Berenson dans un spectacle intitulé Berlin Kabaret, où elle est formidable. Elle a eu tellement de succès que la pièce est reprise en ce moment.

"Je l'ai connu quand il était le chef personnel de Kenzo. Il y a dix ans, il a ouvert son restaurant où je dîne quelquefois. Toyo propose une excellente cuisine japonaise, créative mais avec toujours des produits frais, une cuissonparfaite et une présentation des plats irréprochable, ce qui compte beaucoup au Japon.

Page 1 sur 3