A+ A A-

Juste une nana normale...

  • Rédigé par Elodie Wery
0 avis
Juste une nana normale... © www.creatonit.be

Encouragée par l'épisode des couvertures, je me fixe un objectif pour ce matin : trier les bonnets, écharpes, foulards et gants. Je me dirige gaiement vers la buanderie et ... Rrrrrr ! Combien de fois par jour devrai-je encore ramasser ce panier que je passe mon temps à remplir et mes enfants à vider ?!

Je les soupçonne d'ailleurs d'être à l'origine de cette perte inexpliquée du deuxième-gant-de-chaque-paire. Un peu comme le mystère de la-chaussette-perdue et du lave-linge-dévoreur de socquettes. Résultat : un panier débordant de «divorcés» qui trône bêtement au pied de ma planche à repasser dans l'attente éperdue du double manquant. Découragée (c'est fou comme j'alterne constamment d'une humeur à l'autre), un gant dans une main et une chaussette dans l'autre, je refuse de continuer ce petit jeu qui ne m'amuse pas du tout . Vu le nombre de personnes qui tentent de résoudre le mystère de la-chaussette-perdue et le peu d'avancée dans le domaine, je décide d'arrêter de de me fatiguer pour quelques bouts de tissus. Je vais en garder quelques uns dans les chiffons (parfaits pour étaler le cirage et faire briller les vieux meubles) et donner le reste aux institutrices (les reines de la récup et de l'imagination!). Au moins, là, elles serviront et j'arrêterai de trébucher sur ce bac à chaque déplacement dans cette pièce. Ouf !

C'est précisément à cet instant que je mets le doigt - ou devrais-je dire le pied? - sur le problème suivant. Je perds un temps fou à déplacer ce qui traîne par terre pour marcher, accéder aux fenêtres, ouvrir une porte, ranger du linge propre, etc. Oui, circuler dans ma maison relève certains jours d'un circuit-aventure ; sans compter les précieuses et coûteuses heures perdues par Carla, mon bras-droit dans cette périlleuse mission d'entretien de la maison. Une intuition me pousse, Dieu sait pourquoi, à lever les yeux sur le mur qui me fait face. Je regarde fixement cette grande surface blanche et vide que je projette de repeindre à chaque congé. Pourquoi n'y ai-je pas songé plus tôt ? Trois étagères blanches, 6 grandes boites colorées et voilà mon sol complètement vidé et prêt pour un plan récurage. Emballée par cette idée de génie, je redécouvre ma maison et son potentiel de rangement en la parcourant les yeux levés vers le haut. Je vais pouvoir en ranger des choses ! A conditions d'utiliser des rangements avec couvercles - la poussière est mon ennemie - et de garder à portée de main ce que j'utilise couramment. Tout le temps passé le nez dans les livres de Dominique Loreau n'aura pas été vain...

Mon tour s'arrête dans la cuisine, en bruit de fonds la radio.... « Et moi, et moi, et moi. Dans la liste, j'suis tout en bas. Et s'il fallait me décrire. J'pense que ça m'ferait pas plaisir ». Je m'assieds et m'octroie quelques minutes de pause histoire de mesurer cette nouvelle avancée et de planifier l'étape suivante qui consistera à acheter puis fixer mes fameuses étagères révolutionnaires.

J'envie Baptiste Lalieu, le chanteur de Saule, d'assumer fièrement d'être un type normal. Il a raison après tout ! « Y'a Cartman, Jackie Chan, Nicole Kidman, Kenobi, Obi-wan, mais ça m'est bien égal. Juste une nana normale. Une nana normale. Une nana normale. Normale ! ».

 

Elodie WERY
Home et Office Organiser
Home Manager et Femme Entrepreneure
info@elodiewery.be
0497 17 99 13
www.elodiewery.be
Rédigé par Elodie Wery

Media