A+ A A-

Lâcher prise...

  • Rédigé par Elodie Wery
0 avis
Lâcher prise... © www.creatonit.be

Le sable chaud sous les pieds. L'eau fraîche sur les chevilles. Une gaufre chaude recouverte de crème fraîche. Le vent qui fouette les visages. Les cuistax à éviter. Les sangrias à siroter... J'ai besoin de vacances. Besoin de savoir que je vais partir, quitter la ville, fuir les urgences, oublier mes corvées ménagères. Un petit grain devient une montagne. Je sens la panique monter à chaque nouvelle contrainte, je fonctionne au ralenti, deviens distraite, prends la mouche pour un rien.

 

Je me réveille et là je tombe de mon lit
je descends l'escalier et tombe dans mes bottines 
et là je tombe nez à nez avec ma boîte à tartines 
c'est une sacrée journée j'envisage déjà le pire
 mais que va-t-il encore m'arriver? 
le ciel sur ma tête va-t-il encore tomber?

 

Je ne parviens plus à gérer les imprévus. Vous voyez ceux qui vous tombent dessus le lundi matin alors que vous êtes à peine réveillée. Ceux qui arrivent à la chaîne sans crier gare alors qu'hier tout était là écrit noir sur blanc, chaque case à sa place...

 

7h10 : Sms de mon aide-ménagère «J'ai un torticolis, je ne saurai pas venir aujourd'hui». Quatre heures de nettoyage à ajouter à mon planning, paf!

8h15 : Sms de mon rendez-vous de 9h : « Je dois malheureusement reporter notre rendez-vous de ce matin suite à une urgence familiale ». Une heure dans les bouchons pour rien, paf!

9h : E-mail d'une cliente : « Je dois annuler notre mission de demain car mon fils est malade. Nuits trop courtes. ». Une journée de travail perdue et pas le temps de me retourner, paf!

10h : Appel de l'institutrice de ma fille : « Camille est toute patraque. Elle a de la fièvre et vient de vomir dans les toilettes ». Un détour par l'école, un vomi dans l'auto et trois coups de fils passés à la recherche d'une baby-sitter que je ne trouverai finalement jamais, examens obligent, paf !

 

J'avais bien remarqué que quelque chose n'allait pas en la déposant à l'école ce matin mais j'avais fait semblant de ne rien voir en espérant que tout allait rentrer dans l'ordre... Si tout pouvait rester dans l'ordre. Ne plus rien bouger. Une journée, une seule où tout se passe comme prévu. On a beau s'organiser, ranger, planifier, les imprévus nous rattrapent. Les mots de Daniel Pennac me reviennent alors en mémoire : « Il y a pire que les imprévus... les certitudes. » Oh, la certitude que tout se déroulera comme prévu, que nous serons toujours là demain. La certitude de tout contrôler, de ne rien avoir oublié. Mais oui, Paulo Coelho a raison : « Si l'aventure est dangereuse, la routine est mortelle ». Aujourd'hui, je tiens l'occasion de tout envoyer valser à plus tard : couper mon téléphone, éteindre mon ordinateur, balayer les urgences et me glisser contre ma fille, la câliner, prendre soin d'elle, lâcher prise...

 

Heureusement qu'il y a ces moments
 où ta main est dans la mienne
 où ton coeur est près du mien On s'en fout de demain, je veux ta main dans la mienne, je veux mon coeur près du tien tant que l'avenir nous emporte, je veux mon coeur près du tien

 

Elodie Wery

Home & Office Organiser

Home Manager & Femme entrepreneur

info@elodiewery.be - 0497 17 99 13

www.elodiewery.be

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Elodie Wery

Media