A+ A A-

Les Américains en quête de la Ryder Cup

  • Rédigé par Hugues Feron
1 avis
Les Américains en quête de la Ryder Cup © Ryder Cup

La Ryder Cup, rencontre de golf opposant les Etats-Unis à l'Europe, se déroule de ce vendredi 30 septembre au dimanche 2 octobre sur le parcours d'Hazeltine, à Chaska (Minnesota). L'objectif des Américains est clair: récupérer un trophée qui leur échappe depuis 2008. La défaite assez sévère (16,5-11,5) subie en terre écossaise, à Gleneagles en 2014, leur reste par ailleurs en travers de la gorge.

À vrai dire, la Ryder Cup reste un événement à part dans le monde ultra-individuel du golf. Depuis sa création en 1927 (à l'instigation de Samuel Ryder, un businessman anglais) et jusqu'en 1979, cette épreuve a vu ainsi s'affronter tous les deux ans les Etats-Unis à une sélection de Grande-Bretagne et d'Irlande. Soit 22 rencontres, avec 18 victoires américaines, 3 succès britanniques et un match partagé (1969) à la clé. Afin d'équilibrer la confrontation et sous l'impulsion notamment de l'Espagnol Seve Ballesteros, les Etats-Unis ont mis le trophée en jeu en 1979 face à une sélection européenne... qui a dès lors inversé progressivement la tendance. En 18 rencontres, le "Vieux Continent" s'est ainsi imposé à dix reprises (dont huit lors des dix dernières éditions) contre "seulement" sept succès US et un partage (1989)!

La revanche de Davis Love III

L'équipe américaine a mis cette fois tous les atouts de son côté pour s'imposer sur ses terres. Si Tiger Woods, toujours en revalidation, ne sera pas de la partie, il est l'un des vice-capitaines, très impliqué, de Davis Love III, qui a une belle revanche à prendre suite au "miracle of Medinah". C'est ce dernier qui composera les paires de joueurs US lors des deux premiers jours, où l'on jouera le matin en foursomes (chaque joueur d'une paire frappe alternativement sur la même balle) et l'après-midi en fourballs (chaque joueur d'une paire joua sa propre balle, et l'on retient le meilleur score à l'issue de chaque trou). Davis Love III établira également l'ordre de départ de ses 12 joueurs pour les matchs de simple de dimanche.
A l'instar de Dustin Johnson, vainqueur de l'US Open et qui a démontré lors de la FedExCup en septembre qu'il était un n°1 mondial en puissance. Le Texan de 23 ans Jordan Spieth est également de retour à son meilleur niveau au bon moment, tout comme Jimmy Walker (récent vainqueur de l'USPGA), Patrick Reed et Rickie Fowler (de retour dans le Top 10 mondial).

 
 Le parcours de Hazeltine, théâtre de la prochaine Ryder Cup © Hazeltine Golf Club

 

Six "rookies" européens

Du côté européen, le capitaine Darren Clarke doit composer avec une équipe comprenant six "rookies", à savoir des joueurs disputant leur toute première Ryder Cup et son ambiance si particulière, surtout outre-Atlantique. Parmi eux, on retrouvera Thomas Pieters, vainqueur à trois reprises sur le circuit européen depuis un an et dont Eventail.be vous dressera le portrait cette semaine.

 

 

 
 Thomas Pieters assure une présence belge dans l'équipe européenne © Andrew Boyers/Photo News

 

L'équipe européenne pourra compter sur des joueurs comme Rory McIlroy, Henrik Stenson, Sergio Garcia, Justin Rose, Martin Kaymer et Lee Westwood afin d'encadrer ces jeunes rookies, principalement britanniques (Willett, Wood, Sullivan et Fitzpatrick) sans oublier l'Espagnol Cabrera-Bello. Tenante du titre, l'Europe ne s'avouera cependant pas vaincue d'avance. A elle de ne pas vaciller lorsque résonneront les "USA, USA" d'un public tout acquis à la cause de leur team étoilé.

Rédigé par Hugues Feron

Actualités liées

 

Dans la même catégorie