A+ A A-

Les Américains maîtres de la Ryder Cup, Pieters révélation du tournoi

  • Rédigé par Hugues Feron
1 avis
Les Américains maîtres de la Ryder Cup, Pieters révélation du tournoi John David Mercer/Photo News

Les Etats-Unis ont remporté méritoirement la 41e édition de la Ryder Cup disputée sur le parcours de l'Hazeltine national golf club, à Chaska (Minnesota). Après avoir dominé les deux journées de doubles (9,5-6,5), le team du capitaine Davis Love III s'est montré à nouveau supérieur dans les simples (7,5-4,5), emmené par un Patrick Reed époustouflant dans la partie de tête face à Rory McIlroy, pour s'imposer sur le score sans appel de 17-11. Les Etats-Unis récupèrent dès lors un Trophée qui lui échappait depuis 2008 et leur succès à Valhalla.

Du côté européen, les Britanniques ont complètement vacillé lors de cette édition, les sept joueurs de sa Majesté perdant leur match ce dimanche... comme si l'heure du Brexit avait déjà sonné! La révélation du tournoi est cependant bien européenne, puisqu'il s'agit sans conteste de Thomas Pieters, qui a glané quatre points sur cinq. Ce qui est tout simplement la meilleure performance parmi les 24 joueurs ayant disputé cette Ryder Cup, et le meilleur résultat de tous les temps pour un "rookie" (débutant)!

Si le capitaine nord-irlandais Darren Clarke avait été particulièrement élogieux à l'égard de l'Anversois de 24 ans lorsqu'il avait justifié sa wild-card ("c'est le plus grand talent que le golf ait connu depuis Rory McIlroy"), ce dernier, qui a gagné trois parties de doubles en compagnie de "Young Pieters" en a rajouté une couche après le match. "J'ai un partenaire à côté de moi pour les 20 prochaines années. Je ne veux pas le laisser à quelqu'un d'autre...", a lancé le n°3 mondial nord-irlandais, tout en mettant ses bras sur les épaules de Pieters.

 

 
 © John David Mercer/Photo News
 

"Il me rappelle Nicolas Colsaerts, qui avait été impressionnant lors de ses débuts en Ryder Cup à Medinah en 2012. Mais, sans vouloir offenser Colsaerts, Pieters est nettement meilleur".
Genre de compliment qui prouve à lui seul que l'Anversois fait désormais partie intégrante du gratin mondial, alors que sa 42e place actuelle au World Ranking lui permettra de disputer tous les tournois majeurs l'an prochain. Vainqueur à trois reprises sur le circuit européen en 14 mois, Pieters devra cependant garder la tête sur les épaules du haut de 1,95m, afin de gérer comme il se doit son nouveau statut de "star" du golf. Et ce afin d'être à nouveau présent dans le team européen dans deux ans, lors de la prochaine édition de la Ryder Cup qui se déroulera fin septembre 2018 au golf national de Paris. On peut même espérer que plusieurs Belges soient de la partie. Outre un retour à l'avant-plan toujours possible de Colsaerts, le jeune Bruxellois Thomas Detry (23 ans), vainqueur il y a un mois de son premier tournoi professionnel en Angleterre, suit en effet actuellement à la trace le parcours de Pieters, issu tout comme lui de la Topsportschool de Hasselt et de l'université de l'Illinois.

Rédigé par Hugues Feron

Actualités liées

 

Dans la même catégorie