A+ A A-

Le Brussels Citizens Auderghem, le rugby citoyen

  • Rédigé par Jacques Boulogne
3 avis
Le Brussels Citizens Auderghem, le rugby citoyen © Tom Bruelemans

On parle souvent des valeurs véhiculées par les sports collectifs. Si personne ne les remet en question, bien souvent, elles ne concernent que les affiliés d'un club sportif. Le Brussels Citizens Rugby Auderghem a inscrit dans son ADN un projet social ouvert aux autres, et surtout, aux plus démunis de notre société.

Le rugby, c'est ce sport un peu étrange, aux règles difficiles (de l'extérieur, et parfois même de l'intérieur), où il faut faire progresser une balle vers l'avant en la lançant en arrière. Il fallait être Anglais pour y penser. Mais c'est aussi un sport qui tient à ses valeurs comme à la prunelle de ses yeux : solidarité, engagement, convivialité, loyauté, partage et amitié ... et dans ce sport, ce ne sont pas de vains mots : seul face à 15 autres bonshommes, sans les copains, on n'est rien. Heureusement, des copains, au rugby, il y en a !

 

 
 © Tom Bruelemans

 

Issus de différents clubs bruxellois et brabançons, Hadrien Peiffer, Mathieu de Lophem (également général manager de Deliveroo Benelux, découvrez son interview ici), Arnaud de Cartier (le fondateur de TribuNews, à découvrir ici) et Diego Lacroix, les fondateurs du club, se connaissent depuis longtemps. Si leur parcours scolaire ou rugbystique les ont vu, soit jouer ensemble, soit s'affronter rugueusement, ils partagent un point commun : une passion dévorante pour l'ovalie et ses valeurs !

Un projet sportif et social

En 2014, autour d'une bière, ils se sont mis à rêver d'une équipe où le plaisir, la convivialité et le jeu de mouvement auraient le dessus sur les contraintes sportives.
« Dès la toute première réunion de concertation en vue de la création du club, bien avant que l'asbl soit constituée, les membres fondateurs ont tous émis le souhait de ne pas se limiter à un projet sportif mais d'y ajouter un projet social : nous voulions utiliser notre sport comme vecteur d'intégration et de développement » explique Diego Lacroix, président du Brussels Citizens Rugby Auderghem (BCRA).
Les fondateurs décident d'inscrire cet engagement jusque dans le nom du club : les Citizens (citoyens, en anglais ndlr).

 

 
 Pour leurs trois ans, le BCRA s'est offert un match de gala, à Auderghem, contre les anglais de Ashton-on-Mersey RUFC © Droits réservés

 

Sur le terrain, grâce à un noyau de joueurs ayant évolué longtemps dans l'élite du rugby de notre pays (et même parfois ailleurs en Europe) et un encadrement du même niveau, les Citizens trustent les succès : ils passent, en quatre ans, de la division 3 régionale à la division 2 nationale, antichambre du plus haut échelon rugbystique belge et font trembler, en Coupe de Belgique, certains poids lourds de division 1. Mais la réussite sportive ne fait pas oublier aux Citoyens leur projet social.

Un partenariat important

Dès la première année, une activité est organisée avec le Foyer Selah, pour les réfugiés.
« On voulait les sortir un peu de ce centre de l'Armée du Salut où ils sont reçus. Agés de 16 à 35 ans, ils n'ont pas toujours un équipement sportif très adapté, en revanche, ils ont une envie folle d'apprendre un nouveau sport ! » raconte Juan Nolet, responsable, au BCRA, de la cellule sociale et joueur de l'équipe.

 

 
 Jusqu'au 15 Décembre 2017, de généreux donateurs doublent chaque euro donné à TADA


D'abord occasionnelles, « pour se forger des convictions » comme dit Diego Lacroix, ces sorties sociales se structurent assez vite, notamment via un partenariat avec ToekomstATELIERdelAvenir (TADA) : un programme qui permet, lors d'ateliers (théoriques mais surtout pratiques) animés par des professionnels de secteurs très différents (médecine, justice, médias, architecture ...) à des enfants de quartiers sociaux économiquement défavorisés de découvrir des professions et de – qui sait – se découvrir une vocation.
Emilie De Brabandere, responsable du programme alumni TADA For Life cherchait alors une activité sportive capable de resserrer les liens entre les anciens du programme TADA au début de l'année. De leur côté, après les expériences avec les réfugiés, le BCRA cherchait une asbl expérimentée pour construire un vrai partenariat. Juan Nolet connaissait TADA pour y avoir été intervenant dans le cadre de l'atelier sur la construction (Juan est Ingénieur Industriel en Construction) et le rapprochement entre les deux entités s'est fait naturellement.

Sur le terrain

Les deux premières années, en 2015 et 2016, ont rassemblé respectivement, sur une journée, une trentaine, puis une cinquantaine d'enfants. La matinée était consacrée à des ateliers pratiques autour du rugby (règles, valeurs, kiné, nutrition) et l'après-midi, à des jeux dans l'esprit de l'ovalie. Cette année, avec une soixantaine d'enfants inscrits, la formule évolue un peu. Désormais organisée sur un après-midi, exit les ateliers pratiques : place au jeu !
« Une journée complète, c'était un peu long, et le transfert entre l'école à St-Josse ou les ateliers pratiques étaient donnés et notre terrain coupait trop la journée. Ici, on a pu maintenir l'intensité qu'on voulait dès le départ » explique Juan Nolet.

 

 
 © Droits réservés


Séparé en équipes, les participants étaient accompagnés tout le long de l'après-midi par un joueur des Citizens qui coachait son petit groupe lors des ateliers pratiques, puis l'encourageait lors des activités en compétitivité avec d'autres équipes.
Un franc succès pour toutes les parties, conclu par une remise des prix basée non pas sur les résultats sportifs, mais sur l'adhésion aux valeurs promues l'après-midi : l'esprit d'équipe, l'engagement, l'enthousiasme, la persévérance, le fair-play.
« D'après un sondage que nous organisons à la fin de l'année, c'est cette activité que les enfants préfèrent. Les rugbymen du BCRA, en uniforme impeccable, expliquent bien les valeurs que ce sport véhicule et défend. Ensuite, ils permettent aux jeunes de se défouler dans le respect de ces valeurs : ils adorent » détaille Emilie De Brabandere, la responsable du réseau alumni de TADA.

Pour aller plus loin

Ravissant tout le monde, le partenariat entre TADA et le BCRA est parti pour durer. Cependant, les Citizens ne comptent pas s'en satisfaire pour autant. « On veut aller encore plus loin, parce qu'on a un goût de trop peu. On voudrait construire sur un plus long terme avec les enfants qui le souhaiteraient. Et on a le sentiment qu'il y en a » raconte Diego Lacroix, le président du club.

 

 
 Les participants à l'édition 2017 de la journée BCRA-TADA © Droits réservés


Dans cette optique, la BCRA a conclu un nouveau partenariat avec MW Fund (qui facilite l'accès au sport aux enfants défavorisés) : « grâce à Tanguy Nève (du MW Fund) nous avons introduit une demande pour une bourse de 4 000 € auprès de MW Fund, partenaire de la Fondation Roi Baudouin. En plus de ce subside, le MW Fund s'est engagé à doubler la valeur des dons que nous collecterons lors d'une prochaine campagne de crowdfunding » précise Diego.
Cet argent servira à développer et pérenniser les activités sociales du club. « La finalité c'est de transmettre notre passion et nos valeurs à ces enfants et pourquoi pas leur donner envie de s'inscrire dans des clubs près de chez eux. Le BCRA, via des fonds propres prévus à cet effet et les subsides de MW Fund, pourrait même intervenir dans le financement des cotisations de ces jeunes qui évoluent dans un contexte plus difficile, ou du matériel dont ils ont besoin ».

 

 
 
© Tom Bruelemans

 

Bref, cette année encore, le Brussels Citizens Rugby Auderghem et sa bande de joueurs passionnés et investis humainement s'apprêtent à relever de beaux défis sportifs et sociaux ! Souhaitons leur autant de succès sur ces deux terrains que depuis leur création.


Brussels Citizens Rugby Auderghem
www.citizensrugby.be
 
ToekomstATELIERdelAvenir (TADA)

Jusqu'au 15 Décembre 2017, de généreux donateurs doublent chaque euro que vous donnez à TADA.

Un don sans attestation fiscale : virement sur le numéro de compte BE05 0017 4290 3575
Un don avec attestation fiscale : Effectuer votre don sur les 'Fonds des Amis de TADA' de la Fondation Roi Baudouin : BE10 0000 0000 0404 avec en communication structurée 017/0080/00006

Devenez bénévole à TADA ! Investissez votre temps en soutenant TADA et en les aidant à atteindre leurs objectifs.

www.toekomstatelierdelavenir.com

Rédigé par Jacques Boulogne

Dans la même catégorie