Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 778
A+ A A-

Cercle Dynamique: réseau jeune et convivial

  • Rédigé par
15 avis
L'équipe du Cercle Dynamique : de gauche à droite: Mathieu Deleval, Diego Louwers, Guillaume Stoop, Chloé de Thomaz de Bossierre Julie Vanvolsem William Assenmacher et Marc Jacobs L'équipe du Cercle Dynamique : de gauche à droite: Mathieu Deleval, Diego Louwers, Guillaume Stoop, Chloé de Thomaz de Bossierre Julie Vanvolsem William Assenmacher et Marc Jacobs © Cercle Dynamique

Construire et animer son réseau - réseauter comme on dit maintenant -  est devenu une obligation pour les entrepreneurs. C'est d'ailleurs la raison d'être des grands cercles d'affaires bien connus... Ceux-ci ont pourtant du mal à s'adresser à une catégorie particulière : les jeunes, en particulier les entrepreneurs. Alors, pour pallier à ce problème, quatre d'entre-eux ont décidé de créer leur propre cercle: un cercle pour les jeunes, par les jeunes.

Comme beaucoup de bonnes idées, celle du Cercle Dynamique est née en vacances, entre amis. Il y a déjà quelques années, William Assenmacher et Mathieu Deleval discutent de l'importance d'avoir un réseau autour de soi, tant pour développer ses affaires que pour nourrir son inspiration. 

"D'année en année, la même discussion revenait à la même époque. Avec William, Mathieu et Diego [Louwers, ndlr], on avait envie de faire quelque chose avec cette première intuition, mais on ne savait pas comment la matérialiser" explique Guillaume Stoop, co-fondateur et en charge de la coordination au sein du Cercle Dynamique. Les quatre amis ont fini par se retrouver devant un tableau blanc : "Tout le monde a un réseau dont l'expérience pourrait profiter au plus grand nombre. Il fallait faire en sorte de pouvoir partager et connecter ces réseaux" poursuit Guillaume Stoop, "Assez vite, on a pensé à organiser des activités afterworks, avec des personnalités enrichissantes qui accepteraient de s'adresser à des jeunes travailleurs, freelance ou non, entrepreneurs ou pas, sur des sujets qui touchent cette tranche d'âge: la nôtre". Le Cercle Dynamique est donc bien un jeune cercle d'affaire, par les jeunes, pour les jeunes.

 

Les jeunes, difficiles à convaincre?

L'asbl ne s'adresse pas qu'aux entrepreneurs (même si ce sont les premiers concernés), mais vise une tranche d'âge située entre 22 et 35 ans. "On a estimé qu'à 22 ans, on peut déjà avoir fini ses études et être porteur d'un projet, et qu'à 35 ans, il y a peut-être d'autres cercles d'affaires plus adaptés. C'est la tranche d'âge que nous visons, mais nous ne sommes pas exclusifs, au contraire" précise Guillaume Stoop. L'idée est simple, mais le pari pas forcément gagné d'avance. Les grands cercles traditionnels, Cercle de Lorraine, Cercle du Lac, Cercle de Wallonie, ont tous essayés de convaincre les jeunes, et s'y sont cassés les dents. Mais la bonne formule, c'est peut-être le Cercle Dynamique qui la détient : "Nous avons inscrit la convivialité dans l'ADN du Cercle.  Après le boulot, personne n'avait envie de garder sa cravate et de faire des mondanités déguisées. On voulait que ce soit très simple, et direct: bref, convivial. On accueille les membres avec un petit verre, quelque chose à grignoter, rien de fastueux, mais on laisse du temps aux gens de se parler et on fait attention que nos activités ne durent pas trop longtemps. Pas de stress, le plus important, c'est de passer un bon moment en apprenant des choses intéressantes" détaille Guillaume Stoop. Mais, le Cercle Dynamique a encore un autre atout :"Le fait que nos membres soient ciblés dans une certaine tranche d'âge nous permet d'avoir des conférences et de sujets beaucoup plus adaptés et orientés vers notre public. On est beaucoup plus concernés par les discours qu'ailleurs". Et ça marche!

 

Toutes les expériences sont bonnes à prendre

L'année dernière 200 membres ont payé leur cotisation (80€ pour 2015-2016) et des orateurs de prestiges se sont relayés à la tribune du Cercle Dynamique: Bruno Colmant (le célèbre financier, fiscaliste et économiste qui vient de passer à la banque Degroof), Eric Domb (patron du parc Pairi Daïza), Pierre-Olivier Beckers (ancien président de Delhaize), Jean-Guillaume Zurtrassen (co-fondateur de Skynet) et Nicolas Steisel (co-fondateur d'Exki). "La seule interdiction thématique, c'est la politique. Nous n'inviterons pas de politicien. Nous nous considérons comme apolitique et nous refusons les étiquettes. On ne veut pas être clivant, mais cela ne nous empêche pas d'inviter des gens qui ne font pas l'unanimité. Mais, mise à part la politique, il n'y a pas d'interdit : nous sommes convaincus que toutes les expériences sont bonnes à prendre" tempère Guillaume Stoop.

 

toutes-les-experiences-sont-bonnes-a-prendre
Eric Domb au Cercle Dynamique! A lire aussi, L'été des personnalités avec Eric Domb © Cercle Dynamique

 

À chaque fois, le jeune cercle a pratiquement fait salle comble : "En moyenne, 150 personnes présentes, dont 65% de membres". Parce que si ces grandes conférences sont gratuites pour les membres, elles sont aussi ouvertes (et payantes) pour les non-membres. Le Cercle Dynamique organise également une série d'activités exclusives et réservées à ses membres, plus interactives et orientées sur le partage et la formation.

 

Un cercle nomade

Pour le moment, l'asbl n'a évidemment pas les moyens de louer des locaux, alors, le Cercle a opté pour le nomadisme. Une situation qui complique la vie des organisateurs, mais à laquelle Guillaume Stoop voit aussi des avantages : "Nos partenaires et des sponsors nous accueillent avec beaucoup de bienveillance. Cette itinérance est intéressante aussi: un jour nous sommes dans les locaux de La Libre Belgique, la fois suivante ce sont les bâtiments de Degroof, ou de Caméléon qui nous reçoivent … on découvre des atmosphères de travail très différentes. Maintenant, pour l'organisation, c'est inconfortable, c'est sûr". Inconfortable, l'année prochaine risque de l'être encore un petit peu, car le programme va être chargé. Si tout le menu n'est pas encore confirmé, Olivier de Wasseige (co-fondateur de Defimedia et administrateur délégué d'Internet Attitude), Xavier Damman (papa de Storify, la startup vendue en 2013 au géant Livefyre), Gilles Samyn (l'homme fort du groupe Albert Frère) et Gilles de Kerchove (coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre le terrorisme depuis 2007) ont d'ores et déjà leur créneau bloqué dans l'agenda du Cercle Dynamique.

 

un-cercle-nomade
En pleine préparation avant une conférence dans les locaux de la banque Degroof © Cercle Dynamique

 

Mais attention, au rayon nouveauté de la saison qui débute, ce n'est pas tout : "Un cercle doit proposer de nouvelles choses pour ne pas se scléroser et voir ses membres, sa communauté s'éroder. Cette année, nous allons donc mettre au point un système de parrainage. Le cercle aura un comité de parrainage, présidé par François Lagae, composé de dix parrains. Ils seront là pour accompagner, challenger, et soutenir nos membres".

Franc, direct, innovant, et convivial... Et si la recette du Cercle Dynamique pour convaincre les jeunes n'était pas simplement d'être à l'image de l'entrepreneuriat d'aujourd'hui?

 

 

 

Rédigé par

Dans la même catégorie