A+ A A-

Ecosia ou le green Google

  • Rédigé par LN
0 avis

Quand on sait que plus de 90% des requêtes effectuées sur des moteurs de recherche passent par Google, il y a de la marche pour ceux qui veulent proposer une alternative et mettre en place une saine concurrence. Et c’est dans cette place laissée par le géant que s'est glissé Ecosia en décembre 2009...

Start-up berlinoise, Ecosia est un moteur de recherche qui utilise une partie de ses revenus pour planter des arbres. Avec les moteurs de recherche Bing et Yahoo dont ils sont partenaires et auxquels ils ont ajouté leur propre programme pour plus d’efficacité, Ecosia possède, comme tout moteur de recherche, des liens publicitaires qui lui permettent d'obtenir des revenus pour chaque clic ou un pourcentage lors d’un achat sur un site partenaire. La plus grosse partie de ces revenus sont versés à des associations qui financent la plantation d’arbres, au Brésil au début et plus récemment, au Burkina Faso. Les arbres font revenir l'eau, les plantes et les animaux dans des régions frappées par la sécheresse. C’est donc un cercle vertueux qui s’enclenche car la plantation des arbres permet aussi d’améliorer la santé du bétail, la création d’emploi et la scolarisation d’enfants.

Transparence des « clics »

Pour suivre l’actualité du projet, qui s’inscrit dans la Grande muraille verte (projet développé par l'Union africaine pour affronter les effets préjudiciables tant socio-économiques qu'environnementaux de la dégradation des terres et de la désertification dans le Sahara et la Sahel, ndlr), il y a différentes possibilités: un blog, un compte Twitter et Facebook ou une newsletter. Sur le site, on peut voir combien d’arbres ont été replantés dont combien via nos recherches personnelles pour voir directement notre impact, le programme de plantation en images, mais aussi une carte avec les sites de plantation. La transparence continue avec la publication mensuelle des reçus de dons et d'un rapport d'activité. On peut y voir que le reste des revenus sert pour les salaires mais aussi pour compenser les émissions de CO2.  A l’usage, les résultats semblent tout à fait convaincants. Et si vous êtes mordus de Google, vous pouvez ajouter un onglet Google qui ne vous permettra pas de planter des arbres mais de compenser au point de vue carbone (c’est déjà ça!). Pour tester? Installez l’extension de navigateur gratuite ou allez directement sur le site. Vous participerez ainsi à l’ambitieux projet de planter un milliard d'arbres d'ici 2020 (actuellement, ils en sont à plus de 3,5 millions d’arbres plantés).

www.ecosia.org

 

Rédigé par LN

Actualités liées

 

Dans la même catégorie