Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 778
A+ A A-

François du Chastel, de la finance à la mode

  • Rédigé par Doriane de Lestrange
6 avis
François du Chastel, de la finance à la mode © Chatelles

Rien ne prédestinait François du Chastel, un français aux origines belgo-vietnamiennes employé à la City en banque d'affaires, à se lancer dans une telle aventure entrepreneuriale. Il nous raconte : « Un beau jour, je me suis dit qu'il me restait 40 ans de vie active et qu'il fallait m'amuser».

François ne connaissait rien à la chaussure, à la mode, ou au luxe mais lassé du milieu de la finance, il était persuadé qu'il y avait un marché à prendre. Mocassins trop classiques, ballerines trop ennuyeuses. Qu'à cela ne tienne ! Malgré les réticences de ses parents, pas vraiment convaincus, il consacrera ses économies d'ancien banquier et transformera son appartement en véritable atelier pour lancer sa marque de slippers en 2012.

 

 
 Hautes en couleurs, les Chatelles s'adaptent à votre mise quotidienne... © Chatelles

 

Les Chatelles sont nées. « Je m'étais toujours dit que s'il faut travailler très dur, autant que cela soit pour soi. J'ai pris mon courage à deux mains, et j'ai dessiné ma première collection ».

Inventées à la fin du XIXe siècle pour le Prince Albert au Royaume-Uni, les slippers étaient à l'origine réservées aux hommes et réputées pour leur confort. François du Chastel s'inspire des femmes modernes et citadines pour dénoncer la dictature du talon et dessiner un soulier confortable et plat certes, mais élégant et personnalisable.

 

 
 ... ou à votre tenue de soirée lorsqu'elles se parent de noir © Chatelles

 

« Si une femme est à plat, elle doit pouvoir trouver des chaussures qui lui donnent de l'allure ! », dit-il. Passionné de poésie, il ira jusqu'à faire graver à l'intérieur des chaussures un célèbre vers de Victor Hugo « Je ne puis demeurer (pied gauche) ... loin de toi plus longtemps (pied droit) ».

 

 
 Au printemps ... © Chatelles

 

Le produit est résolument haut de gamme, fabriqué à la main au Portugal (il faut en moyenne 4h30 pour fabriquer une paire) à partir de cuirs italiens soigneusement sélectionnés. L'objectif de confort est omniprésent et la chaussure a été dessinée avec le concours d'un podologue. Conscient de la difficulté de se chausser pour les femmes aux grands pieds, la marque va jusqu'au 43, une des nombreuses clefs de son succès.

 

 
 ... ou en hiver ! © Chatelles

 

 

Chatelles est une marque profondément digitale et se fait connaitre via les réseaux sociaux jusqu'à l'ouverture, deux ans plus tard, d'une boutique dans le très chic VIIe arrondissement parisien. Aujourd'hui, 80% des ventes se font toujours en ligne et hors de France (Grande Bretagne, Etats-Unis, Allemagne, Benelux, Japon,...). La société compte désormais sept employés avec un chiffre d'affaire en croissance constante depuis 2013.

 

 
Une marque parisienne aux ambitions internationales © Chatelles

 

L'an dernier, une levée de fonds de 1.1 million d'euros a été réalisée auprès d'Audacia, le fonds d'investissement français créé par l'homme d'affaire Charles Begbeider (finançant aussi APC, Olympia Le Tan, Vanessa Seward) ouvrant ainsi de nouvelles perspectives internationales à la jeune entreprise qui rêve désormais d'ouvrir des boutiques à Londres, New York et Dubaï. « Construire une marque prend du temps mas j'ai énormément d'ambition pour Chatelles que je voudrais voir devenir la référence des slippers féminins ».

La marque se veut éco-responsable, raison pour laquelle François du Chastel a choisi de produire en Europe et d'utiliser des matériaux naturels. Les boîtes à chaussures sont fabriquées à partir de papier 100% recyclé et imprimées à l'encre de soja.

 

 
 © Chatelles

 

Chatelles fonctionne désormais sur une logique de collection permanente avec des nouveautés régulières ponctuées de « collections capsules » : collaborations avec les grands noms de la mode et du luxe tels que Elisabeth Thurn und Taxis, le palace parisien Le Meurice ou encore Princesse Tam Tam et la Maison du Chocolat. La récente collaboration avec la marque pour enfants Tartine et Chocolat aura été l'occasion de lancer Mini Chatelles, une collection pour les petites filles qui peuvent porter les mêmes chaussures que leurs mamans. François du Chastel nous indique qu'une collection pour hommes devrait même voir le jour en 2018... patience messieurs, votre tour viendra !

www.mychatelles.com

 

Rédigé par Doriane de Lestrange

Actualités liées

 

Dans la même catégorie