Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Skysun booste le photovoltaïque à Bruxelles !

  • Rédigé par Martin Boonen
2 avis
Skysun booste le photovoltaïque à Bruxelles ! © Skysun

Une centrale photovoltaïque gratuite et d'importantes économies d'énergie en échange d'une surface de toit d'au moins 1000m2. C'est ce que propose Skysun à ses partenaires bruxellois. La toute jeune startup belge a en effet mis au point un business model qui pourrait bien considérablement renforcer la production d'énergie photovoltaïque en Région bruxelloise.

Skysun est une startup (fondée en juillet 2017) qui propose une solution de financement et de gestion de centrale photovoltaïque. « Nous proposons aux entreprises d'installer, et ensuite d'entretenir pendant 10 ans, une centrale photovoltaïque sur leur toit » résume Léopold Coppieters, co-fondateur avec Arthur Dawans, de Skysun. L'entreprise profite immédiatement de l'énergie produite sur son toit (et donc voit diminuer sa facture énergétique) et Skysun s'occupe de l'entretien de la centrale pendant 10 ans. Délai après lequel l'entreprise devient automatiquement propriétaire de l'installation (encore efficiente pour au moins 15 ans). « Ce ne sont pas nos clients puisqu'il n'y aucun échange d'argent entre nous. Il s'agit de partenaires » précise le jeune startuppeur.

 

Léopold Coppieters sur le toit de Brussels 2 (AG Real Estate), la première centrale photovoltaïque de Skysun © Skysun

 

En fait, Skysun offre une solution aux deux grands obstacles au déploiement de l'énergie solaire à Bruxelles : le temps et l'argent. En installant et finançant les centrales pour leurs partenaires, ceux-ci n'ont rien à faire : « On s'occupe de tout : certificats, études de faisabilité, financement, gestion sur le long terme et même le marketing » Les partenaires de Skysun n'ont plus qu'à profiter de la réduction de leur facture énergétique.

L'avantage pour le propriétaire du toit où est installée la centrale est assez évident. Mais comment Skysun finance l'installation de ces centrales et comment la startup dégage-t-elle des bénéfices ?
Et bien Skysun a construit son business model autour du rachat de certificats verts.

 

 

© Skysun 

 

L'énergie en Belgique est une compétence régionale. C'est à dire que la Région flamande, la Région wallonne et la Région bruxelloise sont compétentes pour élaborer des politiques énergétiques efficaces sur leur territoire. Notamment sur la production d'énergie verte (qui obéit à des objectifs fédéraux que la Belgique s'est engagée à atteindre, à la Cop21 par exemple).

En Flandre et en Wallonie, les façons de produire de l'énergie verte sont nombreuses : hydraulique, éolien, géothermie ... C'est beaucoup moins le cas à Bruxelles. En revanche, la région possède des grandes surfaces (les toitures) idéales pour l'installation de centrales photovoltaïques. L'énergie solaire étant une des seules sources possible d'énergie verte pour Bruxelles.

 

 

Pour atteindre les objectifs environnementaux fixé par le Fédéral, les régions imposent aux producteurs d'énergie de mettre sur le réseau un certain pourcentage d'énergie verte. Dès lors, les grands acteurs ont deux possibilités pour atteindre ces objectifs : produire eux-même de l'énergie verte, ou racheter les certificats verts accordés par les Régions aux producteurs d'énergie verte. C'est de cette échange que vit Skysun.
« Nous mettons en vente, à destination des grands producteurs d'énergie traditionnels, les certificats verts que nous obtenons en installant nos centrales sur les toits de nos partenaires » clarifie Léopold Coppieters.

 

© Skysun 

 

L'activité de Skysun dépend donc de l'existence des certificats verts comme ils sont attribués à Bruxelles. Ce qui rend difficile le développement du business model de la startup au delà de la Région bruxelloise (l'énergie étant une compétence régionale, les législations sur l'énergie verte sont différentes dans chacune d'elle) et à l'étranger. Mais ce n'est pas tout : une changement de législation sur ces certificats verts mettrait en péril l'activité même de le startup.

Léopold Coppieters en a bien conscience, mais le jeune entrepreneur ne s'en émeut pas : « On est vulnérable a un changement de législation en terme de perspectives de croissance, certainement. Par contre, nous savons que nous répondons à un énorme besoin et à un forte demande. Nous avons la certitude que notre modèle sera valable encore plusieurs années. En revanche, si la législation change, nous ferons évoluer notre modèle aussi. Il y a assez de challenges à relever comme ça. Notre grande espoir, c'est justement de voir le principe des certificats verts disparaître : cela voudra dire que nous aurons réussi à faire bouger Bruxelles et rendu sa consommation d'énergie beaucoup plus durable. Ce sera une réussite ».

 

 
© Léopold Coppieters, aux SESSY Awards © Skysun 

 

En attendant de voir à quel moment ce shift législatif sera effectif, Léopold Coppieters et Arthur Dawans vont continuer à développer leur startup.
Toujours étudiant (en master en science et gestion de l'environnement), Léopold Coppieters a remporté avec Skysun le prix de l'Étudiant entrepreneur de l'année (SESSY Awards).

Les associés ont déjà signé un premier contrat avec un partenaire d'importance : AG Real Estate. En 2018, ils installeront leurs panneaux solaires sur 15 000m2 de toitures et produiront l'équivalent de la consommation énergétique moyenne de 450 ménages. Un objectif qu'ils espèrent tripler l'année prochaine.

 

 

www.skysun.be

Rédigé par Martin Boonen

Dans la même catégorie