Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Galerie du Passage

  • Rédigé par Rédaction
2 avis
Galerie du Passage © DR

C'est un homme inclassable, qui a eu plusieurs vies, historien de l'art qui s'est formé auprès du très renommé André Chastel, avant de devenir directeur artistique chez Vogue et de côtoyer les plus grands photographes, comme Guy Bourdin ou Helmut Newton.

Une double culture à la fois classique et en phase avec son époque, qui explique sa longue amitié avec Karl Lagerfeld. Les deux esthètes cultivant la même passion pour l'histoire des styles et le goût de la création.

Pendant des années, Patrick Hourcade restaure et meuble les nombreuses maisons du couturier, de la Bretagne à Monaco en passant par Paris. Mais en 2000, une page se tourne avec la vente de la collection de Karl Lagerfeld. L'éminence grise, comme certains le surnomment à Paris, se consacre alors à la scénographie d'expositions et de salons, tout en commençant à dessiner des meubles avec son ami Franck Laigneau et à élaborer un travail photographique très personnel. En 2011, Patrick Hourcade expose pour la première fois ses clichés et c'est une révélation : souvent sombres et mélancoliques, ses images diffusent une attachante poésie. La même année, il présente à la Galerie du Passage une collection de luminaires baptisée Graphismes électriques. Création nourrie de références subtiles (Eileen Gray, le mouvement Art & Crafts...) mais conçue avec un œil contemporain.

Deux ans plus tard, le designer autodidacte revient avec de curieuses sculptures lumineuses en forme d'animaux : Lux animalium. Cette fois, l'humour se glisse dans la rigueur de l'ancien historien de l'architecture. Parallèlement, il continue sa recherche photographique et livre une superbe exposition : La Nuit, pouvoir de l'obscur, où la pénombre révèle tout son romantisme. Un goût pour le "flou artistique" qui s'exprime avec encore plus de maîtrise en mars dernier, dans une série de photos réalisées la nuit au Musée Rodin. Mais paradoxalement, plus ses tirages s'assombrissent, plus la quête de lumière s'intensifie dans son travail de designer : sa nouvelle collection de luminaires en pâte de cristal poudrée décline les couleurs chatoyantes. Son titre ? Big Bang. Le début d'un nouveau monde.


Galerie du Passage
20 galerie Véro-Dodat, Paris 1er
Tél. 00 33 1 42 36 01 13
www.galeriedupassage.com

Informations supplémentaires

  • Location: Paris
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie