A+ A A-

La deuxième édition de PhotoBrussels Festival aura pour thème le portrait. Cette rencontre annuelle dédiée à la photographie contemporaine réuni des photographes de différentes cultures et origines autour d'une thématique riche de sens.

Dix ans après sa mort, une exposition rend hommage à ce chorégraphe visionnaire à la trajectoire fulgurante.

Attestée dès le XVIIe siècle, devenue courante au XVIIIe et jugée comme indispensable à toute formation digne de ce nom, la pratique du dessin en plein air – dit aussi "d'après nature", "sur le vif", "sur le motif"... – a pris une place croissante dans l'histoire du dessin.

Quelque mille tirages signés Robert Doisneau, Pierre de Fenoÿl, Sabine Delcour, Jérôme Brézillon, Stéphane Couturier, Cyrille Weiner, Sophie Ristelhueber nous offrent un riche panorama des paysages français vus à travers l'œil des grands photographes contemporains.

Dürer, Rembrandt, van Eyck, Ingres, l'exposition explore la tradition de la peinture en noir et blanc à travers 700 ans d'histoire de l'art depuis ses origines au Moyen Âge jusqu'à la Renaissance (…)

Représentations picturales de ses proches ou de modèles anonymes, autoportraits sombres, Paul Cézanne a décliné en filigrane de ses paysages et de ses natures mortes pas moins de 200 portraits hiératiques présentés la plupart du temps de face et empreints d'une sensibilité romantique.

L'expérience de l'exil d'outre-Manche exerça une influence considérable sur l'art français. À travers des œuvres de Claude Monet, James Tissot, Camille Pissarro et de leurs compatriotes artistiques, Impressionists in London retrace la merveilleuse histoire de ces personnalités artistiques françaises contrastées qui, en 1870, se sont réfugiées au Royaume-Uni pour échapper à la guerre en France : laquelle se soldera par la défaite française face à la Prusse.

Le nu féminin, sujet de prédilection de Modigliani avec le portrait à l'asymétrie subtile, occupe les devants de la scène dans cette rétrospective qui opère une relecture de la position novatrice de l'artiste.

Également tournée vers le travail du métier d'art, la galerie Simonis, dans le quartier du Châtelain, met à l'honneur cet automne huit artistes qui œuvrent dans une veine rappelant l'esprit Arts & Crafts, si vivace au tournant des XIXe et XXe siècles.

C'est également dans la couleur – dense, profonde, énigmatique – que nous invite à voyager Caroline Bia. Dans l'univers monochrome de l'artiste, la laque de garance cramoisie se dévoile dans des jeux de textures, de glacis superposés, de profondeurs, telle une peau...

Page 1 sur 3