Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

1898 The Post : un nouvel hôtel de charme à Gand

  • Rédigé par Olivia Roks
1 avis
1898 The Post : un nouvel hôtel de charme à Gand © The Post/Zannier

Une échappée à Gand en perspective ? Ne manquez pas le nouvel et étonnant hôtel du groupe Zannier, mariant à merveille sophistication et simplicité...

Installé en Belgique, Arnaud Zannier est à l'origine du groupe Zannier Hotels. Son souhait ? Apporter une alternative à l'offre existante de ce marché en pleine expansion. « Notre ambition, est de proposer une nouvelle voie, entre les palaces mythiques qui font l'histoire des grandes capitales et les boutiques-hôtels qui fleurissent chaque année à travers le monde. Cet établissement se veut un art de vivre sans prétention. Et c'est cette ligne de conduite qui va inspirer et guider nos différents projets. Une signature forte et originale ». Fin d'année, un nouvel hôtel Zannier, le premier situé en Belgique, a pris place sur le Graslei à Gand. Tout comme les autres adresses du groupe, charme, sophistication, extrême soucis du détail et simplicité sont de mise. Leur but ? Sublimer l'instant... Magnifier le lieu...

 

 
 © The Post/Zannier

 

Aventure historique

Gand, 1898. L'architecte Louis Cloquet achève les plans d'un nouveau bâtiment, l'hôtel des Postes et des Télégraphes. L'édifice sera érigé au cœur-même de la ville, entre le Quai aux Herbes et le Marché aux Grains. L'homme y consacre sa passion et son talent. De son imagination naitront, au début du vingtième siècle, la gare Saint-Pierre et le Pont Saint-Michel. 1909 : la nouvelle poste voit le jour, fin prête pour accueillir l'exposition universelle qui se déroulera quelques années plus tard, en 1913, dans la ville natale de Charles-Quint. D'inspiration néogothique, l'architecture éclectique du bâtiment aux multiples tours octogonales révèle également des influences de style néo-renaissance. Le bureau de poste devient un lieu de passage très fréquenté... Le dernier guichet y fermera au début du siècle suivant, en 2001.

 

 


C'est en août 2017 que les deux étages supérieurs du bâtiment s'ouvrent aux Gantois et au reste du monde, sous la forme d'un hôtel magnifique, unique en son genre...


Intérieur et déco : une ode à l'origine des lieux

Chacune des 38 chambres se distinguent par un style chaleureux et convivial, à la fois traditionnel, authentique et contemporain. De hauts plafonds et des murs vert foncé confèrent à l'atmosphère chaleureuse de chaque chambre une élégance particulière, très appréciable en hiver, peut-être un peu sombre en été...

 

 
 © The Post/Zannier

 

De grandes fenêtres, l'omniprésence de matériaux en bois et un éclairage indirect donnent à chaque pièce cette chaleur qui fait que l'on se sent presque confortablement chez soi. On apprécie aussi particulièrement la jolie vue qu'offre chaque chambre sur la ville.

 

 
 © The Post/Zannier

 

Le mobilier antique des années 1900 s'accommode de la technologie moderne propre aux hôtes les plus exigeants. Chinés avec flair par la spécialiste de la décoration intérieure du groupe hôtelier, ces pièces privilégient la proximité géographique et la cohérence esthétique, s'intégrant naturellement dans les intérieurs de ce nouvel établissement.

Et plus si affinités...

Au premier étage, le feu ouvert de l'espace commun crée une atmosphère à la fois sereine et envoûtante. On s'y repose ou on y travaille en toute discrétion. Le temps paraît suspendu. Mais il suffit de jeter un regard dehors pour s'amuser de l'effervescence du centre-ville et sentir battre son cœur. Au même étage, « The Kitchen » invite à démarrer la journée par un petit-déjeuner mettant en avant des produits locaux.

 

 
 © The Post/Zannier

 

La cuisine ouverte, particulièrement conviviale, donne l'impression de se retrouver chez soi. Le chef vous concocte de délicieux mets devant vous et crée ainsi une ambiance décontractée. Quant à « The Cobbler », c'est le fameux bar, le nouveau et véritable épicentre de la mixologie. Vous pourrez y déguster un cocktail entre amis ou en amoureux...

 

 
 © The Post/Zannier

 

Hôte de l'hôtel ou visiteur éphémère, curieux de découvrir le charme qui se cache derrière l'impressionnante façade en pierre naturelle, on peut aussi y passer une délicieuse après-midi, agrémentée d'un café, un thé et un choix pâtisseries locales...
Sans nul doute, la nouvelle adresse gantoise à ne pas manquer...

 
1898 The Post
Graslei 16,
9000 Gand
www.1898thepost.com
Rédigé par Olivia Roks

Actualités liées

 

Dans la même catégorie