Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Couronnement du roi de Thaïlande

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Couronnement du roi de Thaïlande © DR

Les rues de Bangkok pavoisait à l'occasion du couronnement du roi Rama X. Encore peu connu, le nouveau souverain, né prince Vajiralongkorn, fils aîné du défunt Bhumibol et de la reine Sirikit, n'a pas attiré la foule escomptée mais qu'à cela ne tienne, certains Thaïlandais venus parfois de très loin, souhaitaient acclamer un monarque considéré par ses sujets comme un vrai dieu vivant, peu importe ses frasques passées.

Des salves de canon marquèrent le début de la première journée. Rama X fut ondoyé d'eau bénite lors du rite de purification, prélude à l'onction et au couronnement proprement dit. C'est assis sur un trône sculpté en bois de figuier, sous le parasol à neuf niveaux, symbole de la dynastie des Chakri et du pouvoir royal, que le souverain a reçu ensuite du chef Brahmin la plaque en or gravée de sa titulature, les ordres antiques, les armes, symbole du pouvoir, les bons augures et la haute couronne en or en forme de pagode. Arboré par ses ancêtres, le riche ornement incrusté d'innombrables diamants pèse 7.3 kilos. Toute la famille royale fut alors reçue en audience, notamment la première épouse et cousine du Roi, en fauteuil roulant depuis une attaque cérébrale, ses deux filles, son fils, mais aussi ses trois soeurs, les princesses Sirindhorn, Ubol Ratana et Chulabhorn.

 

© DR 

 

Comme les autres dignitaires privilégiés, ils se sont prosternés à même le sol devant leur souverain, rampant en biais. La journée s'est terminée par une visite au Temple du Bouddha d'émeraude où Rama X fut proclamé patron suprême du bouddhisme. Le lendemain, le Roi, coiffé du large chapeau royal piqué de plumes de paradisier et juché sur un palanquin soutenu par 16 soldats, fut promené dans les rues de la capitale, entouré de sa garde hérissée des étendards royaux de couleur jaune. Le cortège fit halte dans les temples de la capitale où un hommage fut rendu au roi Bhumibol, puis il réintégra le palais.

 

© DR 

 

Discours et apparition publique au balcon clôturèrent ces jours de réjouissance, passé aux côtés de la reine Suthida, épousée voici peu, quatrième épouse du Roi et ancien officier de sa garde rapprochée !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées