Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Felipe VI et Willem Alexander reçoivent la Jarretière

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Felipe VI et Willem Alexander reçoivent la Jarretière © Steve Parsons/Empics Entertainment/Photo News

Coïncidant avec le lundi d'Ascot, le service religieux donné en l'honneur des membres de la Jarretière ponctue une journée très particulière marquée par une procession haute en couleurs et par une réception dans les appartements d'apparat du château de Windsor. Cette année, des invités illustres vinrent étoffer les rangs. Avec pas moins de deux rois et trois reines, l'édition 2019 demeurera dans les mémoires.

Honorés respectivement en 2017 et en 2018, le roi Felipe VI d'Espagne et le roi Willem-Alexander des Pays-Bas participaient pour la première fois à cette réunion de prestige. Tous deux avaient revêtu la cape de velours bleu roi timbrée de la croix rouge de l'ordre et coiffé le célèbre chapeau mou empanaché. La Reine, escortée par le prince de Galles, ouvrait la marche. Parmi les chevaliers, on notait la présence du duc de Kent, du duc de Gloucester, du comte de Wessex, de la princesse Royale et de la princesse Alexandra de Kent. La reine Letizia et la reine Maxima suivaient la cérémonie aux côtés de la duchesse de Cornouailles, de la comtesse de Wessex, de la duchesse de Gloucester et de la duchesse de Cambridge.

 

© Steve Parsons/Empics Entertainment/Photo News

 

Une promenade en calèche permit aux chevaliers de saluer la foule venue nombreuse. Ce jour de réunion qui avait disparu en 1805, fut réinstauré par le roi Georges VI en 1948, soit près de six siècle après la fondation de l'ordre, établi le 23 avril 1348, le jour de la Saint-Georges. De nos jours, l'ordre de la Jarretière demeure la plus haute distinction octroyée par la reine Elizabeth II en Angleterre, et ce, sans devoir consulter le premier ministre. En Écosse, c'est l'Ordre du Chardon qui constitue son 'pendant'.

 

© Misc/Backgridus/Photo News

 

Selon la légende, la création de cet ordre aurait été décidée par le roi Édouard III lors d'un bal à Calais où il dansait avec sa maîtresse, la comtesse de Salisbury. Celle-ci ayant, en dansant, fait tomber sa jarretière le Roi, galamment, la ramassa sous les quolibets des danseurs, la mit à son genou et coupa court aux railleries par ces mots : "Messieurs, honi soit qui mal y pense. Ceux qui rient maintenant seront très honorés d'en porter une semblable, car ce ruban sera mis en tel honneur que les railleurs eux-mêmes le chercheront avec empressement".

 

© Misc/Backgridus/Photo News

 

Il est à espérer que le roi des Belges sera un jour invité à intégrer pareil cénacle, un groupe privilégié qui comprend notamment la reine Margrethe II de Danemark, le roi Harald V de Norvège, le roi Carl-Gustav de Suède, la princesse Béatrix des Pays-Bas, le roi Juan-Carlos d'Espagne et l'empereur Akihito du Japon.

r

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

Dans la même catégorie