Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 777
A+ A A-

Soleil et peau, décryptons le vrai du faux

  • Rédigé par
2 avis
Soleil et peau, décryptons le vrai du faux © Droits réservés

Le docteur Nadine Pomarède, dermatologue au DermoMedicalCenter de Bruxelles, nous aide à passer un bel été au soleil en étant bien informé… et protégé. Décryptons le vrai du faux, quels sont les gestes à faire et à ne pas faire…

 Une huile est aussi efficace qu’une crème ou un lait solaire ?

Vrai. Le niveau de protection d’un produit solaire est lié au SPF (Sun Protector Factor) indiqué sur l’emballage. Mais ce niveau de protection dépend aussi de l'épaisseur du produit appliqué. Attention à bien renouveler l'application de l'huile car celle-ci est souvent appliquée en épaisseur moindre qu'une crème ou un lait.

Les coups de soleil finissent toujours par disparaître…

Vrai et faux. En apparence, ils disparaissent, en laissant toutefois des rougeurs ou des taches pigmentées. Mais ces coups de soleil constituent un stress important pour la peau, source de modifications au sein des cellules cutanées, qui sont à l'origine de cancers cutanés des années plus tard.

Une exposition progressive fait durer le bronzage plus longtemps.

Faux. Il est impossible de prolonger le bronzage car ce qui le déclenche est l’exposition aux rayons UV. Mais s’exposer progressivement, en se protégeant avec un produit solaire adapté, diminuera le risque de coup de soleil.

Faire des séances d’UV en amont est utile pour préparer sa peau.

Faux. Les séances d'UV n’ont jamais préparé la peau à l’exposition solaire. Elles vieillissent prématurément la peau et augmentent le risque de cancer cutané.

Il est bon de doper son assiette en aliments riche en bêta carotène dès le printemps.

Vrai. L’exposition solaire représente une agression pour la peau qui se défend grâce aux antioxydants dont les aliments colorés sont riches : vive le orange, le rouge et le jaune dans l’assiette ; à poursuivre tout au long du printemps pour être prêt (e) pour les vacances. 

On arrête de mettre une crème solaire quand on est bronzé.

Faux. Les produits solaires protègent du coup de soleil mais préviennent aussi le vieillissement cutané et réduisent le risque de cancers cutanés. Il faut donc continuer à appliquer son produit solaire durant toutes les vacances, même si on est bronzé !

Les enfants sont mieux protégés aujourd’hui.

Vrai. Les parents protègent mieux leurs enfants : lunettes, chapeaux, vêtements protecteurs et renouvellement de la protection solaire plus fréquent. Espérons que ces enfants devenus adolescents et jeunes adultes conserveront ces bonnes habitudes.

 

On ne fait pas de séances de peelings superficiels tant que l’on est bronzé.

Faux. Lors de l’exposition solaire, la peau s’est épaissie et pour doper l’éclat de sa peau rien de tel qu’une séance de peeling superficiel pour exfolier les cellules mortes.

On ne fait d’injections avant de partir au soleil.

Faux. Les injections de Botox® et d’acide hyaluronique ne sont pas contre-indiquées même quelques jours avant un départ au soleil.

On ne traite pas les taches pigmentées en été.

Vrai. Les taches pigmentées du visage, mains et décolleté induites par les expositions solaires antérieures seront traitées par laser pigmentaire à la rentrée, 4 à 6 semaines après la fin des expositions solaires.

On n’expose pas au soleil les cicatrices récentes.

Vrai. Les cicatrices de moins de 6 mois doivent être protégées du soleil avec un pansement ou en appliquant un produit solaire avec un SPF 50+ toutes les deux heures.

On peut s’exposer au soleil si on est enceinte.

Vrai. L’exposition solaire n’est pas contre-indiquée pendant la grossesse mais elle doit être très prudente, en particulier sur le visage pour éviter tout masque de grossesse. Jamais sans ses lunettes, ni son chapeau !

On évite toute exposition solaire si on a un masque de grossesse.

Vrai. Ces taches pigmentées vont s’accentuer dès les premiers jours de vacances, même avec une protection solaire 50+. Chapeau obligatoire, lunettes et rendez-vous chez le dermato dès le retour des vacances pour les traiter.

 

Nadine Pomarède
DermoMedicalCenter,
avenue Louise 401 à Ixelles
www.dermomedicalcenter.com
 
Lire aussi : L'Eté au soleil
Rédigé par

Dans la même catégorie