Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 777
A+ A A-

Rencontre avec Olympia Le-Tan pour Lancôme

  • Rédigé par
2 avis
Rencontre avec Olympia Le-Tan pour Lancôme © Lancôme

Après Albert Elbaz, Alexandre Vauthier, Anthony Vaccarello ou encore Julie de Libran pour Sonia Rykiel, c’est Olympia Le-Tan qui signe la collection maquillage de la rentrée pour Lancôme. Rencontre exclusive avec la créatrice et découverte de cette collection hautement féminine.

Créatrice parisienne adorée, Olympia Le-Tan et son univers ultra féminin, décalé et coloré ont séduit Lancôme. Elle signe cet automne une collection capsule inédite, à son image. Palettes exclusives, packaging revisité et rouges à lèvres ont été créés avec charme mais sophistication. Un beau pari réussi ! Rencontre avec la créatrice

 

 

Eventail.be - Vous êtes une adepte des collaborations. Qu’est-ce qui vous plaît dans ces projets ?

Olympia Le Tan - Disons que j’aime l’idée de faire des choses avec les gens dont c’est la spécialité. C’est toujours intéressant de sortir de ce que j’ai l’habitude de faire et travailler sur des projets différents avec des personnes spécialisées. Il se trouve que je ne fais pas (encore !) de maquillage

                                   

- Comment définiriez-vous votre univers ?

- Coloré ! Il y a un rapport avec l’enfance, mais aussi quelque chose d’assez coquin… Ce sont des opposés qui se mélangent bizarrement plutôt bien et créent quelque chose d’original.

 

 
 © Lancôme

 

- Dans toutes vos collections, toutes vos collaborations, il y a du rose… Une passion ?

- Ça doit être ma couleur préférée ! J’aimais bien le rose enfant déjà… J’aime plein d’autres couleurs, mais il y a toujours du rose dans tout ce que je fais. C’est une couleur très… fille, une couleur qui est justement elle aussi, pleine d’ambigüité, à la fois très enfantine et très sexy.

 

- Vous avez souhaité repartir du patrimoine Lancôme quand vous avez créé cette collection

- Oui, parce qu’il y a toujours des choses intéressantes dans les archives de toute maison. Et comme Lancôme est une marque historique, je ne pouvais pas ne pas m’y plonger. L’idée de ma marque, c’est, entre autres, de réinterpréter des codes du passé et d’y ajouter ma touche personnelle. J’aime partir d’une base plutôt que de rien. Il y a une histoire plus riche à raconter ensuite. Là, en l’occurrence, il y avait ce petit chérubin, que j’ai eu envie de réinterpréter – en le féminisant, pour commencer. Il fallait que je lui ajoute du rose, qu’elle ait des lunettes pour montrer qu’elle sait lire, des lunettes de pin-up, un peu sexy… C’est un ange qui fait des bêtises, qui joue avec le maquillage… Un ange qui est loin d’être angélique.

 

 
 © Lancôme

 

- De quoi êtes-vous le plus fière dans cette collection ?

- De la réalisation de la palette. Je ne pensais pas qu’on arriverait à faire une si jolie pièce en tissu, brodée… Parmi toutes les collaborations que j’ai déjà menées, c’est la première fois que l’on arrive à produire une broderie. On dirait vraiment l’une de mes minaudières. Et je suis contente de pouvoir utiliser tout ce qui se trouve à l’intérieur.

 

Collection OLYMPIA'S WONDERLAND chez Lancôme, de 24€ à 65€, disponible exclusivement chez Galeria Inno dès début septembre 2017.
Rédigé par

Dans la même catégorie