Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Mieux consommer la mode #1 : le seconde main

  • Rédigé par Sybille Wallemacq
1 avis
Mieux consommer la mode #1 : le seconde main © Déjà Vu

Alors que il est difficile d'ignorer le désastre social, environnemental et économique de la fast fashion, Eventail.be vous invite à découvrir comment mieux consommer la mode. Premier opus: acheter seconde main.

Le seconde main est devenu sexy, oui! Il y a quelques temps, parler de seconde main évoquait quelque chose comme un tas de vêtements à l'odeur de moisi et pas forcément tendance... Alors que maintenant, on peut trouver du seconde main bien présenté et avoir l'impression d'acheter du neuf !

 

 
© Pool 

 

Mais pourquoi acheter en deuxième c'est bien? Selon la journaliste américaine spécialisée en mode durable, Alden Wicker, acheter du seconde main, c'est triplement durable. Primo, moins de nouveaux vêtements sont vendus et donc produits. Secundo, cela évite que les vêtements soient jetés dans la nature et envoyés à travers le monde par bateau. Tertio, notre argent va à un business local ou une action de charité.

 

 
© Déjà Vu 

 

En Belgique, les enseignes de seconde main sont nombreuses. Dans les plus trendy citons déjà Déjà Vu (jusqu'au 30 septembre au 15, rue des Eperonniers à 1000 Bruxelles puis dans un lieu définitif au 319, chaussée de Wavre à 1040 Etterbeek) qui offre "une sélection de vêtements plutôt intemporels ou répondant aux tendances du moment. L'état des vêtements doit être impeccable, voire neuf ! Les vêtements sont repassés, présentés par gamme de couleur, de manière harmonieuse et aérée". Les marques vont de All Saints, The Kooples, Comptoir des Cotonniers, Cora Kemperman, Sarah Pacini, Essentiel ou encore Maison Scotch.

L'autre enseigne belge du seconde main fancy, c'est Pool. Le concept consiste à prendre du seconde main mais de "gommer" toutes les signes extérieurs des marques. On achète pour la ligne, la couleur mais pas l'univers de la marque. Un bon coup de marketing...

 

 
L'équipe de Pool © Pool 

 

En dehors des boutiques qui opèrent une sélection et offrent un certain regard sur la seconde main, il y a les brocantes et les filières telles que les Petits Riens et Oxfam ! On n'aime ou on n'aime pas, ici n'est pas le débat mais ces trois options sont une bonne manière de trouver du seconde main pas trop cher.

 

Retro Paradise, la boutique spécialisée des Petits Riens regorge de pépites vintage de seconde main © DR 

 

La dernière option pour se fringer deuxième main, ce sont les vide dressing. Ceux des copines, ceux des copines de copines de copain... peu importe. En général c'est sympa comme tout et un bon moment d'échange. Les organisatrices du Vintage Market l'ont bien compris. Depuis maintenant trois ans, Charlotte et Morgane organisent The Brussels Dressing Room et accueillent des milliers de personnes! Les 22 et 23 septembre, la prochaine édition du leur vide dressing sera accompagnée de créateurs slow et de green labels. Un événement complet qui proposera également une expo du Real Women Project et la Guiguette du Parc de Forest.

 
 
The Dressing Room Slow Edition
22 et 23 septembre 2018
Espace Vanderborght
Rue de l'écuyer
1000 Bruxelles
Rédigé par Sybille Wallemacq

Actualités liées

 

Dans la même catégorie