A+ A A-

“Oh les beaux jours !” Empruntant son titre à une pièce de Samuel Beckett, Oh les beaux jours !, la 9e Biennale d'art contemporain d'Ottignies-Louvain-la-Neuve – dirigée cette année par l'artiste belge Angel Vergara (notre représentant à la Biennale de Venise en 2011) et le critique français Joël Benzakin – investit la sphère publique et rassemble plus de cinquante artistes internationaux.

Le mois d'octobre est dédié à la sensibilisation de la lutte contre le cancer du sein et de nombreuses manifestations sont mises en place pour soutenir BIG against Breast Cancer, un organisme à but non lucratif devenu le plus grand réseau international de groupes de recherche universitaire dédiés à cette maladie.

Pour sa 9e édition, le Festival de films AlimenTerre, mis en place par SOS Faim, offre une programmation qui interroge notre alimentation et les enjeux agricoles d'aujourd'hui.

Issue d'une famille de joailliers, Pascale Christoffel s'initie à l'orfèvrerie après une formation en dessin et création de pierres précieuses. S'ensuivra une période de collage, pigment et travail sur bois inspirés des techniques des écoles italiennes et françaises des XVIIIe et XIXe siècles.

Megavino, le plus grand salon vin dans le Benelux, reste fidèle à son concept : un salon de vin accessible à tout le monde, une superficie de 10 000 m2, 380 exposants venus de 35 pays et beaucoup d'animations dans les différentes tasting rooms.

C'est une exposition exceptionnelle et sans précédent : à Paris, au Musée des Arts décoratifs, jusqu'au 7 janvier, 300 robes de Dior sont exposées sur 3000 m2. Une somptueuse rétrospective qui rend hommage à un artiste génial et visionnaire qui révolutionna la haute couture il y a 70 ans.

"Fiasco, fiasco !" s'écrie un Bellini désespéré après l'échec de sa Norma à la Scala de Milan en 1831. Comme souvent dans l'histoire de l'opéra, le triomphe succède à une première ratée. Dès la quatrième représentation, les chanteurs sont ovationnés et le compositeur est appelé plusieurs fois sur scène.

Dans cette comédie d'Audrey Schebat, Barbara Schultz et Arie Elmaleh se disputent allègrement à propos du couple de leurs amis invité à dîner mais qui n'arrive pas.

Le père, la mère et la fillette ont peur de ce qui leur est étranger, de l'autre. Et de ne plus pouvoir vivre comme avant.

L'exposition collective entre la Wallace Collection et le Bowes Museum célèbre le partenariat entre ces deux musées. À l'instar de la Wallace Collection, le Bowes Museum est né d'une passion familiale de collectionner des œuvres d'art historiques.

Page 1 sur 3