A+ A A-

Au terme de trois années d'enquête et de minutieuse reconstitution, voici dévoilés les chefs-d'œuvre éparpillés aux quatre vents de la collection constituée patiemment, secrètement et passionnément par Claude Monet.

Tadam ! New York débarque enfin à Paname, et plus particulièrement à la Fondation Louis Vuitton qui offre actuellement un panorama exceptionnel des collections du MoMA.

À deux pas du jardin des Tuileries vient de s'ouvrir la première boutique parisienne du joaillier danois Ole Lynggaard. Un écrin délicat et poétique à l'image des créations de sa fille, Charlotte, directrice artistique de la marque.

5 avenue Marceau. L'adresse est mythique pour tous les amoureux de la mode. En 1974, Yves Saint Laurent y installait sa maison créée treize ans plus tôt. Jusqu'en 2002, le couturier y dessina sans relâche, enchaînant collection sur collection.

"Est-ce que je peux finir avec notre nouvelle adresse ? Cela fait très longtemps qu'on souhaitait offrir à nos clientes un lieu dédié aux soins. Quelque chose qui nous ressemble et qui ressemble à Paris.

"J'aime m'y rendre le samedi à pied, en traversant la Seine, c'est une très belle promenade. J'y suis souvent allée voir des expositions, mais ce n'est que récemment que j'ai découvert l'importance de leurs collections permanentes.

"Je connais Jean-Gabriel depuis tellement longtemps. C'est un ami et j'aime les artistes qu'il représente : Les Lalanne, bien sûr, dont nous avons beaucoup de pièces.

"Je l'ai découvert lors de présentations de nos produits et je suis tombé sous le charme de ses bouquets et de sa personnalité. C'est un fleuriste d'une grande sensibilité, qui a beaucoup de goût et qui malgré son succès international, sait rester à l'écoute.

"Elle était un peu comme Coco Chanel, elle a vraiment apporté quelque chose de nouveau dans la mode. Un vent de liberté pour la femme ! Le pullover ajusté, l'absence de doublure, les coutures à l'envers, les rayures, le strass...

"J'adore le décor de sa boutique, mais surtout j'y trouve toujours des vêtements que j'aime. Son style, ses imprimés, ses coupes, tout me plaît. Ses créations sont très personnelles, avec un esprit artiste, représentatif de cette fameuse école d'Anvers.

Page 1 sur 5