Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"J'aime beaucoup ce théâtre qui, comme son nom l'indique, est minuscule. Je suis allée y voir Marisa Berenson dans un spectacle intitulé Berlin Kabaret, où elle est formidable. Elle a eu tellement de succès que la pièce est reprise en ce moment. C'est une évocation de l'Allemagne des années 1930, avec des chansons, des musiciens, dans l'esprit de Bertolt Brecht et de Kurt Weill. Comme on est très proche de la scène, on est plongé dans l'ambiance."

"Cet endroit est unique. C'est la plus ancienne chocolaterie de Paris ! Elle a été fondée en 1761. Avec ses vieux comptoirs en bois et ses carreaux anciens, la décoration de la boutique est irrésistible, tout comme
ses confiseries. J'y achète des chocolats, des marrons glacés, des guimauves, des cakes que je rapporte à l'atelier, où ils ont toujours beaucoup de succès. Je fais aussi des petits cadeaux.

"Nous sommes amis depuis de nombreuses années. Quand j'ai perdu Balthus, Christian m'a invitée avec Harumi à passer la fin de l'année avec lui à Louxor, pour me changer les idées. Lors de l'exposition Balthus au Japon, où étaient exposés des objets intimes du peintre, il a confectionné des sandales avec de vieilles tapisseries que je lui avais données.

"L'École van Cleef and Arpels, rebaptisée École des Arts joailliers, propose des cours de gemmologie, mais organise aussi des expositions. Ma fille Harumi y a exposé sesbijoux et ses sculptures en 2017.

"En dehors du fait que Benoît Astier de Villatte et Ivan Pericoli sont des personnes extrêmement attentionnées et raffinées, je suis touchée par leur conception de la beauté. La simplicité et l'élégance de leur vaisselle, tout comme le décor de leur magasin, où les traces du passé sont visibles, avec des éléments du XVIIIe siècle, des étagères patinées, ont quelque chose de japonais. Une esthétique que nous appelons shibui, pour exprimer ce qui n'est pas brillant."


173 rue Saint-Honoré, Paris 1er
Tél. 00 33 1 42 60 74 13
www.astierdevillatte.com

"Cette maison a une histoire vieille de près de cinq siècles. Son commerce de la pâtisserie débute au milieu du XVIe siècle. En 1980, elle a ouvert un salon de thé à Paris, où je vais souvent déjeuner. La décoration a étéfaite par mon ami l'architecte Tsuyoshi Tane.

"Je l'ai connu quand il était le chef personnel de Kenzo. Il y a dix ans, il a ouvert son restaurant où je dîne quelquefois. Toyo propose une excellente cuisine japonaise, créative mais avec toujours des produits frais, une cuissonparfaite et une présentation des plats irréprochable, ce qui compte beaucoup au Japon.

"Cet hôtel est un havre de paix, une adresse discrète située sur la très belle place des Vosges, la plus ancienne de Paris.

Stéphanie Manasseh (SM Art Advisory), fondatrice de l'Accessible Art Fair il y a treize ans, se lance dans un
nouveau projet en collaboration avec Artland, plateforme digitale danoise de ventes d'œuvres d'art : une véritable boutique d'art en ligne.

Ils ont, ensemble, pas loin de quatre-vingts ans cumulés d'expérience dans le métier : les galeristes Albert Baronian et Renos Xippas unissent leurs forces, leurs moyens, leurs passions et leurs expertises pour fonder une nouvelle galerie qui transcende l'ordinaire à Bruxelles : Baronian Xippas.