Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Attention, design pour initiés. Le galeriste Pierre-Marie Giraud est fameux pour ses artistes qui travaillent la céramique ou le verre, souvent de façon baroque, moins pour les designers puristes comme l'est Martin Szekely qui livre ici une réflexion sur le rangement.

"Je vais souvent voir ses expositions, car j'aime sa sélection qui flirte entre arts plastiques et arts décoratifs.

Passés maîtres dans la représentation de nos idées noires enfouies au plus profond de nous, Gert & Uwe Tobias présentent cette fois d'étranges créatures mythologiques, entre portraitsd'animaux de compagnie, figures humaines et monstruosités issues de nos plus sombres cauchemars.

"Laurent di Benedetto est très sympathique et il a un goût éclectique qui me plaît. Ancien élève de l'École Boulle et de l'École Duperré, il surfe sur les arts décoratifs de manière non conventionnelle.

"Une autre de mes galeries préférées. Vincent Lécuyer présente toujours des choses étonnantes dont j'ai envie. Il a véritablement un oeil. Il remet dans la lumière des artistes de la fin du XIXe siècle et du début du xxe siècle, souvent complètement oubliés.

"J'aime beaucoup me rendre dans cette galerie d'art, un peu cachée au fond d'une cour. Mathieu Néouze y présente des tableaux, des dessins et des sculptures des XIXe et XXe siècles, avec une prédilection pour la période 1870-1930, riche en échanges artistiques dans toute l'Europe.

"J'ai une grande admiration pour Magda Danysz. Elle est courageuse et téméraire. Reconnue comme l'une des galeries les plus dynamiques de la scène contemporaine internationale, elle présente toujours des œuvres inattendues.

Même si l'enseigne a ouvert tout récemment un quatrième espace d'exposition à Bruxelles, au cœur du quartier du Sablon, c'est toujours à Knokke que vibre d'abord l'Absolute Art Gallery.

"Même si j'aime profondément l'art contemporain, j'ai un attachement pour l'art moderne. C'est grâce à Marcel Fleiss et à son fils David que j'ai rencontré le comité Picabia et pu réaliser de magnifiques tapis d'après des dessins originaux.

Les Kraemer s'y étaient essayés. Tout comme Marella Rossi, de façon régulière, dans la galerie de son père... C'est à présent au tour de Guillaume Léage de twister son mobilier du XVIIIe siècle avec des œuvres d'art contemporain.

Page 1 sur 3