Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"Elle est à deux pas de la maison et j'essaie d'y aller deux fois par semaine, de 19 à 20 heures. L'endroit a été magnifiquement réhabilité.

"Situé sur la place du Palais-Bourbon depuis 1978, Henri Moulié a la plus jolie boutique de fleurs de Paris. Célèbre par la qualité et le service, cette maison fournit ministères, ambassades, maisons de couture.

"Une adresse incontournable à Paris. Ouvert en 1951, repris par les frères Faiola en 1984, ce restaurant italien est un lieu devenu légendaire par son histoire et sa clientèle.

"C'est un bistrot parisien classique où j'ai également mes habitudes car il est à côté de la maison.

"Situé dans une magnifique cour pavée, ce bistrot chic est ma cantine. D'origine italo-argentine, le chef Mauro Colagreco est extrêmement inventif et il ne compose ses plats qu'à partir de produits de saison.

À deux pas du jardin des Tuileries vient de s'ouvrir la première boutique parisienne du joaillier danois Ole Lynggaard. Un écrin délicat et poétique à l'image des créations de sa fille, Charlotte, directrice artistique de la marque.

5 avenue Marceau. L'adresse est mythique pour tous les amoureux de la mode. En 1974, Yves Saint Laurent y installait sa maison créée treize ans plus tôt. Jusqu'en 2002, le couturier y dessina sans relâche, enchaînant collection sur collection.

"Est-ce que je peux finir avec notre nouvelle adresse ? Cela fait très longtemps qu'on souhaitait offrir à nos clientes un lieu dédié aux soins. Quelque chose qui nous ressemble et qui ressemble à Paris.

"J'aime m'y rendre le samedi à pied, en traversant la Seine, c'est une très belle promenade. J'y suis souvent allée voir des expositions, mais ce n'est que récemment que j'ai découvert l'importance de leurs collections permanentes.

"Je connais Jean-Gabriel depuis tellement longtemps. C'est un ami et j'aime les artistes qu'il représente : Les Lalanne, bien sûr, dont nous avons beaucoup de pièces.