Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

"C'est l'espace où se trouve La Peau de l'ours. Il s'agit d'un ancien centre commercial des années 1970, du côté de la Bascule, recon-verti en espace d'exposition d'art contemporain.

"Passionnée d'art, j'ai monté avec Thomas Ghaye, mon compagnon, une plateforme dédiée à la vente d'art contemporain, couplée à une galerie physique située chaussée de Waterloo, à Uccle.

Peut-on rêver plus bel hommage que deux expositions au cœur de la Ville lumière ? L'année 2020 consacre ainsi le savoir-faire de la prestigieuse maison Van Cleef & Arpels.

"C'est comme un panneau publicitaire, sauf que cet espace est dédié à des artistes de street art : deux fois par mois, une nouvelle création recouvre la précédente.

Un squelette de baleine parsemé de cristaux d'alun brillants comme des diamants (Ackroyd & Harvey), des papiers noircis au char-bon peints par la pluie et le vent (Fernando Prats), des squelettes de coraux pris dans une gangue protectrice de dentelles de coton (Jérémy Gobé, Corail Artefact-Sculpture)...

Figure majeure de l'art cinétique, Jesús- Rafael Soto (1923-2005) participa en 1955 à l'exposition Le Mouvement organisée par la galerie Denise René, instaurant la dynamique optique comme fondement de l'œuvre conçue non plus comme un espace plat et opaque mais comme un relief mouvant, variant au gré des fluctuations de l'air et de la lumière.

Création originale, cette exposition est la première rétrospective de l'œuvre du photo-graphe et vidéaste Assaf Shoshan (Jérusalem, 1973).

Cette exposition est la première présenta-tion exhaustive dédiée à l'artiste américain Tony Cokes en Belgique.

Johan Muyle présente un ensemble représen-tatif : des modestes assemblages fabriqués avec l'aide des artisans de Kinshasa aux motos customisées, en passant par les pein-tures monumentales confiées aux peintres affichistes de Mumbai, sa production s'est nourrie de ses très nombreuses rencontres à travers le monde.

La vitrine Jeune Artiste présente le travail de Loïc Moons. "Imposantes et sévères, des sil-houettes humanoïdes nous toisent de tout leur haut.