Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui continuent de secouer le paysage musical belge. Avec leur quatrième album ("Celluloid Swamp"), enregistré à New York, les Bruxellois de BRNS confirment tout le bien que l'on pensait de leur rock, plus décomplexé que jamais. Rencontre avec Diego Leyder, chanteur et guitariste de la bande.

Sorti avec une semaine d'avance, ce deuxième album confirme la faculté de la Bruxelloise à composer des tubes voués à devenir de fidèles amis, auprès de qui on aime revenir, encore et encore.

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui risquent de secouer le paysage musical belge ces prochaines années. Auréolée d'une victoire à The Voice en 2019, Charlotte Foret (aka Charles) fait fatalement partie de ces artistes qui devraient compter. Parce que certains la comparent déjà à Billie Eilish, et parce que ses pop-songs, sophistiquées et intelligemment arrangées, semblent capables de séduire dès la première écoute.

Habituée à servir d'écho au mal-être générationnel ou à leurs tragédies personnelles, la musique de Lorde et de Billie Eilish semble se réinventer avec la sortie de leurs nouveaux albums respectifs, "Solar Power" et "Happier Than Ever". Simple lubie passagère ou réelle réorientation stylistique ?

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui risquent de secouer le paysage musical belge ces prochaines années. Avec son deuxième album (« Holidays Inside »), Lucien Fraipont, l'homme à tout faire derrière Robbing Millions, peut même viser au-delà des frontières du plat pays. Parce que son disque est publié par MGMT Records, le label créé par le mythique groupe du même nom. Et parce que ses morceaux sont bien trop riches, singuliers et novateurs pour ne pas séduire les oreilles du monde entier.

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui risquent de secouer le paysage musical belge ces prochaines années. Depuis Bruxelles, LO a de sacrés atouts à faire valoir : des chansons qui se nourrissent autant de hip-hop que de rock, des textes qui subliment le spleen, des clips réalisés par Simon Vanrie (Girls In Hawaii, Stephan Eicher) et Parades, et un premier EP tout juste paru.

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui risquent de secouer le paysage musical belge ces prochaines années. Avec son néo-raï, inspiré aussi bien par la chanson que par le hip-hop, nul doute que Tawsen aura lui aussi son mot à dire. Rencontre avec un artiste en quête de singularité, dont le dernier EP (« Al Najma ») trahit un savoir-faire mélodique toujours plus affirmé.

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui risquent de secouer le paysage musical belge ces prochaines années. Le quintet anversois STUFF. a beau œuvrer depuis quelques années au dynamisme de la scène jazz, c'est bien son nouvel album, T(h)reats, qui témoigne d'un véritable savoir-faire mélodique, et d'un univers dans lequel on a envie de se lover à l'avenir.

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui risquent de secouer le paysage musical belge ces prochaines années. Si Primero, membre du collectif bruxellois L'Or du Commun, participe à cette effervescence depuis plusieurs années, son retour en solitaire pourrait enfin l'imposer comme un haut parleur du rap belge. Rencontre avec un artiste en quête de « masterpieces », auteur d'un nouvel EP (Serein) qui en dit long sur son sens de la mélodie et son goût pour le storytelling.

Plutôt que de parler de la nouvelle scène locale, Eventail.be a décidé de donner carrément la parole à ceux qui risquent de secouer le paysage musical belge ces prochaines années. Glass Museum est de ceux-là : après un premier album ancré dans le jazz (Deux), les deux Belges amènent davantage d'électronique dans leur formule avec Reykjavik, un deuxième album où chaque « morceau est inspiré par un élément naturel ».

Page 1 sur 4