Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Van Cleef & Arpels une double célébration

  • Rédigé par Rédaction
0 avis
Sharing on Facebook
Broche fleurs en diamants et rubis au fameux “Serti mystérieux” de Van Cleef & Arpels. Broche fleurs en diamants et rubis au fameux “Serti mystérieux” de Van Cleef & Arpels. © Van Cleef & Arpels

Peut-on rêver plus bel hommage que deux expositions au cœur de la Ville lumière ? L'année 2020 consacre ainsi le savoir-faire de la prestigieuse maison Van Cleef & Arpels.

Si la place Vendôme met à l'honneur les bijoux en or, le Museum d'Histoire naturelle s'est chargé, quant à lui, des joyaux aux scintillantes pierres précieuses.

Deux cents créations griffées servent de fil rouge à un parcours jalonné de cristaux, de géodes et autres précieuses concrétions, véritables trésors du monde minéral. L'aboutissement du labeur lapidaire côtoie ainsi les merveilles géologiques extraites des entrailles de la terre. Et le sublime gorgerin de la reine Nazli d'Égypte de répondre aux pierres brutes et originelles, à peine sorties de leur gangue. Un bouquet de bleuets (1938) aux pétales de calcédoine, un clip pivoine en serti invisible ouvré en 1937, une collerette cravate de 1954 ou un clip fuchsia en rubis de 1968 illustrent l'inventivité fascinante des ateliers.


Côté Vendôme, soixante-deux pièces adoubent le divin métal, le montrant dans tous ses états, tant à travers ses textures et ses couleurs qu'à travers les thématiques chères à Van Cleef & Arpels. Son retour sur le devant de la scène date de la fin des années 1930, favorisé par la pénurie du platine et des gemmes en Europe. Cette contrainte va stimuler l'imagination et bientôt, on explore le motif Chantilly, propice aux jeux de lumières et de mouvements. Prospérant sur des colliers Coup de vent ou des boucles d'oreilles Lampions, l'or infiltre le fameux collier Zip, transfiguration mythique de la fermeture éclair, un objet banal du quotidien devenu œuvre d'art, à l'instar du tubogaz, ce ruban d'or fluide articulé dont l'engouement perdurera des années durant.

La duchesse de Windsor avait déclaré "à partir de 17 heures, on ne porte que du platine". La chaleur solaire de l'or a vite fait oublier cet oukase puisque, dès 1950, on le tolère durant l'intégralité du cadran horaire ! Bientôt, les fils d'or se torsadent ou se tressent. Tissés ou striés, ils deviennent cordelettes, dentelles ou tutu de ballerine. L'or texturé apparaît plus tard, comme froissé ou martelé, puis il retrouve un aspect lisse et galbé, se réinventant sans cesse au fil du temps, à l'image de Van Cleef & Arpels, une maison qui arbore fièrement ses 114 ans !

Pierres précieuses
Museum, Paris 5e
www.mnhn.fr

Van Cleef & Arpels
www.vancleef&arpels.com

 

Informations supplémentaires

  • Du: mercredi, 16 septembre 2020
  • Au: lundi, 14 juin 2021
  • Location: Paris
Rédigé par Rédaction

Actualités liées

 

Dans la même catégorie