Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Après sa grande rétrospective au Botanique, Ernest Pignon-Ernest (Nice, 1942) présente en galerie une soixantaine d'œuvres retraçant son parcours prolifique.

Pionnier de l'abstraction lyrique, Gérard Schneider (1896-1986) revendique le geste en tant que technique.

L'exposition présente le travail de l'Américain Frank Synowicz. L'artiste présente une série d'œuvres composées de portraits déformés, en particulier des collages digitaux, des quarante-cinq présidents américains.

Cette présentation réunit une sélection de dessins et d'éditions, issus de la collection et qui donnent une vision plus intime du processus de création des objets d'art de Panamarenko (1940-2019).

Au programme, une quarantaine d'œuvres ré-cemment acquises par la Province de Hainaut. Au départ de la notion de dépossession, les pièces choisies expriment des expériences de déracinement, d'occupation, de destruction, d'épuisement mais également de résistance et d'attachement.

Cette nouvelle série photographique signée par l'artiste Paul D'Haese (Ninove, 1958) a été réalisée lors de randonnées le long de la côte du nord de la France. Le Belge a eu l'idée d'explorer cette frontière il y a trois ans.

Artiste belge, Gauthier Hubert (°1967) poursuit une démarche dans laquelle les mots et les images entrent en dialogue permanent.

"Le soleil noir de la mélancolie, qui verse des rayons obscurs sur le front de l'ange rêveur d'Albert Dürer [...]", écrivait Gérard de Nerval dans son Voyage en Orient en 1851.

Déployant les avatars de la figure de la Baigneuse, récurrente dans l'œuvre de Picasso, l'exposition lyonnaise montre comment le maître des métamorphoses va, de tableau en tableau, à travers ce thème mythologique éculé, réinventer une forme de néo-classicisme aux accents biomorphiques ou post-cubistes, à travers un jeu virtuose d'élongations et de distorsions.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la Belgique figure parmi les plus grandes nations industrielles européennes. Son savoir-faire s'exporte par-delà le monde et on ne compte plus ses réalisations en Amérique du Sud, en Chine et même en Égypte !

Page 2 sur 3