Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

On l'avait quittée l'année dernière au musée d'art et d'histoire du Judaïsme, on la retrouve au musée du quai Branly. Helena Rubinstein était une femme hors du commun et elle mérite bien deux expositions. Car "l'impératrice de la beauté", comme l'avait surnommée Jean Cocteau, avait non seulement bâti un empire, mais elle avait aussi l'art de collectionner et de ne pas se tromper.

"Passionnée par les arts premiers, je ne manque jamais une exposition au Musée du Quai Branly-Jacques Chirac. Avec Gérald, nous avons une passion pour l'Afrique, où nous possédons une maison dans l'archipel des Bijagos, en Guinée-Bissau.