Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Descendant du roi Jérôme de Westphalie, un frère de Napoléon, et du roi Léopold II, par sa fille Clémentine, le comte Jérôme de Witt a sans doute hérité de ses ancêtres cette exigence et cette pugnacité qui lui ont tant servi pour investir avec panache le monde horloger.

Quelques jours avant le décès de son époux, le prince Michel de Bourbon-Parme, la princesse Maria-Pia de Savoie avait reçu L'Eventail dans sa résidence de Neuilly afin d'évoquer ses souvenirs, une façon de nous replonger dans La mia vita i mei ricordi, son livre de mémoires paru voici quelque temps.

Cadette des enfants de Rainier et de Grace, Stéphanie va célébrer ses cinquante quatre ans le premier février, l'occasion de remonter le temps et de brosser le portrait d'une princesse peu conventionnelle mais profondément humaine, trop longtemps traquée par une presse en mal de sensations.

Fille aînée du prince Henri d'Orléans, comte de Paris, et de Marie-Thérèse de Wurtemberg, duchesse de Montpensier, la princesse Marie vient de fêter ses soixante ans. Il y a quelque temps, elle avait accordé une interview à L'Eventail alors qu'elle exposait ses oeuvres dans la capitale française, au profit des blessés du 7e bataillon de chasseurs alpins ; une occasion d'évoquer les siens mais aussi son engagement au service des autres. 

Le 17 février 2012, le prince Friso des Pays-Bas était victime d'un accident de ski qui lui sera fatal un an plus tard. Très entourée par la famille royale, son épouse, la princesse Mabel, a fait face à l'adversité avec une dignité exemplaire, au nom de ses deux filles et d'un instinct de survie plus fort que tout.

Descendant direct des rois populaires qui gouvernèrent les Deux-Siciles, le prince Carlo, duc de Castro, a mis son énergie au service de l'Ordre Sacré et Militaire Constantinien de Saint-Georges dont il est le grand-maître, perpétuant ce désir d'aider autrui hérité de ses ancêtres.

Voici quelque temps, l'Impératrice Farah avait bien voulu évoquer le règne de son époux, le Shah d'Iran, renversé voici presque 40 ans. Alors qu'Elle vient de célébrer ses 80 ans, revenons sur cette interview accordée à L'Eventail.

Infatigable, la princesse Françoise de Lobkowicz va fêter es nonante ans en ce mois d'août. Elle se consacre depuis plus de trente ans au sort des plus démunis. Ils sont des milliers à avoir transité par les centres médicaux qu'elle a mis sur pied au Liban à travers une association dans laquelle elle s'investit sans compter avec une abnégation qui l'honore.

Depuis la fin du régime de Slobodan Milosevic, le prince-héritier Alexandre de Yougoslavie est rentré dans sa patrie avec l'accord du nouveau gouvernement qui lui a rendu sa nationalité et la jouissance du palais blanc, l'ancienne résidence royale sur les hauteurs de Belgrade.

Chef spirituel de la communauté ismaélienne, l'Aga Khan chemine dans l'année de son jubilé de diamant qui a été célébré récemment par un grand dîner à Rideau Hall, la réidence du gouverneur général du Canada. Mécène et investisseur averti, il s'est aussi imposé sur la scène internationale comme un promoteur du dialogue interculturel, tentant de jeter des ponts entre les peuples par le biais de l'aide à autrui et d'une meilleure diffusion de la culture.

Page 1 sur 5