Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Marie Colot lauréate du Prix Première Victor du Livre Jeunesse

  • Rédigé par Corinne Le Brun
1 avis
Sharing on Facebook

L'autrice jeunesse belge a reçu le Prix à la Foire du Livre de Bruxelles. Une récompense méritée pour son roman Jusqu'ici tout va bien (Editions Alice Jeunesse). Par sa narration initiatique, Marie Colot emmène ses lecteurs sur les traces d'un jeune adolescent à la dérive, au cœur d'un Bruxelles glauque et cruel.

Nous voici plongés dans une course de vingt-quatre heures haletantes dans la vie et dans la tête de Jozef, « petite frappe », amoureux, prêt à tout pour prendre sa vie en mains et sortir de la misère sociale dans laquelle vivent ses parents.

Le ton vif, le style enlevé captent, capturent un ado mal dans sa peau, pris dans un engrenage duquel il veut à tout prix sortir. Le réalisme le dispute à la tendresse. Les qualités littéraires du quatrième roman de Marie Colot ont séduit le jury du Prix Première Victor du Livre Jeunesse. Huit cents jeunes de 12 à 15 ans ont participé à cette deuxième édition. Parmi les cinq romans qu'ils ont eu à lire, ils ont largement voté en faveur de Jusqu'ici tout va bien.

 

L'écrivain Marie Colot reçoit le Prix 1ere Victor du Livre Jeunesse pour son livre
 © DR

 

D'origine namuroise, née en 1981, enseignante de formation, Marie Colot publie son premier roman en 2012, En toutes lettres, déjà chez Editions Alice Jeunesse, sélectionné pour la « Bataille des livres » (concours entre des classes, en Suisse) et en lice pour cinq autres Prix Jeunesse. Depuis, elle écrit pour les adolescents : Deux secondes en moins mais aussi pour les plus jeunes avec Le jour des premières fois, Quand les poissons rouges auront des dents, Les dimanches où il fait beau, toujours chez le même éditeur belge. Passionnée de littérature, Marie Colot anime également des ateliers de lecture pour les enfants. Rompue aux festivals, foires du livre et autres rencontres, en Belgique, en France, en Suisse, la jeune romancière partage son enthousiasme et son goût de la lecture avec le public, les libraires, les élèves, les parents, les enseignants... Sa vie serait-elle déjà un roman ?

Fonds Victor

Le Fonds Victor a été créé à la mémoire de Victor Van de Woestyne, décédé accidentellement, à Bruxelles, le 4 novembre 2016, à l'âge de 13 ans. En souvenir de Victor grand lecteur, ses parents Francis Van de Woestyne et Patricia Vergauwen ont créé un Fonds dont l'objectif est d'encourager les jeunes de 12 à 15 ans à la lecture, à travers un éventail d'activités et animations : appel à projets dans les écoles, "Boîtes à livres Exki", "La journée Victor", le "Prix Première Victor du Livre Jeunesse" dont la deuxième édition vient de récompenser Marie Colot.

 

Victor Van de Woestijn en train de lire. Il est l'inspirateur du Prix Première Fonds Victor
© DR

 

Très dynamique, le Fonds Victor, sous l'impulsion enthousiaste de Francis Van de Woestyne, journaliste politique à La Libre puis rédacteur en chef de 2013 à 2017 et aujourd'hui éditorialiste, ouvre une belle fenêtre sur la littérature, les jeunes et la lecture.

 
www.mariecolot.com
www.lefondsvictor.be
Rédigé par Corinne Le Brun