Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

La collection du baron François Empain chez Artcurial

  • Rédigé par Communiqué
1 avis
Sharing on Facebook
Le roi boit, Huile sur panneau de chêne, de la collection du Baron Empain © Pieter II Brueghel Le roi boit, Huile sur panneau de chêne, de la collection du Baron Empain © Pieter II Brueghel © Artcurial

Le mardi 16 juin prochain, Artcurial orchestrera comme chaque année sa grande vente de Maîtres Anciens et du XIXe siècle.

Au coeur de cette vacation, plus de 200 oeuvres, allant des tableaux des grands maîtres néerlandais du XVIIe siècle, aux dessins de Polidoro da Caravaggio, élève prodige de Raphaël, en passant par une rare sculpture du français Frédéric-Auguste Bartholdi préfigurant la conception de la Statue de la Liberté. À cette occasion, la maison présentera la collection du baron François Empain, grand oncle d'Edouard-Jean Empain dit « Wado ». Cette importante collection réunie par le baron Empain s'intitule Eloge de la folie.

La collection du baron François Empain, éloge de la folie

Le baron François Empain (1862-1935) était le frère du grand industriel Edouard Louis Joseph Empain. Financier et homme politique, il fut sénateur de 1913 à 1920. Il était le grand oncle d'Edouard-Jean Empain, dit « Wado » (1937-2018). Cette collection s'intitule Eloge de la folie.

Monomanes, fous, danseurs frénétiques, buveurs, animaux au comportement énigmatique jalonnent les œuvres de cette collection, lui apportant une réelle cohérence et un éclairage tout à fait inédit. Les collectionneurs se réjouiront notamment de découvrir Le roi boit du peintre Pieter II Brueghel, fils de Pieter l'Ancien. Cette huile sur panneau de chêne est estimée entre 400 000 et 600 000 €. On retrouvera également Erato, muse de la Danse amoureuse accompagnée d'une Danseuse avec le doigt sur le menton en marbre blanc, de l'atelier d'Antonio Canova (estimation : 100 000 - 200 000 €). Autre pièce remarquable:une huile sur toile intitulée Le roi boit provenant de l'atelier de Jacob Jordaens (estimation : 60 000 - 80 000 €).

Vers la fin du XVe et au début du XVIe siècle, le thème de la folie prend une importance nouvelle dans l'histoire des mentalités aux Pays-Bas et dans les pays allemands. La figure du fou prend une place de plus en plus grande dans l'iconographie.

 

Le Jugement de Pâris © Anton Raphaël Mengs © Artcurial

 

Si Erasme est le plus célèbre auteur à avoir traité de la Folie, il n'est en revanche pas le premier. Cette iconographie va ensuite largement se diffuser, des truculentes scènes de réjouissances flamandes du XVIIe siècle au XVIIIe siècle plus confidentiel et codifié mais non moins dénué d'égarements et de fantaisies, en parallèle des recherches scientifiques menées sur les tempéraments humains et les indices permettant de les déterminer. L'apothéose sera sans doute le XIXe siècle, le romantisme et ses émois, la représentation des aliénés et la naissance de la psychanalyse. Les illustrations de la folie au cours des siècles ont de plus la caractéristique d'interpeller le spectateur et de l'interroger sur sa propre folie, la frontière entre sagesse et déraison n'étant jamais bien définie...

La collection du baron Empain, mise en vente le 16 juin prochain par Artcurial, illustre la complexité de ce thème cher aux Maîtres anciens.

 

Maîtres Anciens et du XIXe siècle
Vente aux enchères le mardi 16 juin 2020, à 17h
Exposition les vendredi 12, samedi 13 et lundi 15 juin 2020
 
Artcurial
7, rond-point des Champs-Elysées
75008 Paris

Catalogue disponible en ligne sur www.artcurial.com
Rédigé par Communiqué

Dans la même catégorie