Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Quand la Polestar 1 se monnaie avec de l'art

  • Rédigé par Rédaction
1 avis
Sharing on Facebook
La Polestar 1 peut désormais s'échanger contre de l'art La Polestar 1 peut désormais s'échanger contre de l'art © Polestar

Cette initiative unique en son genre, fruit d'une collaboration avec Theodor Dalenson, conseiller artistique de renommée internationale, permet aux artistes et aux collectionneurs d'échanger des œuvres d'art contre une Polestar 1.

Les artistes et les collectionneurs d'art peuvent désormais acheter une Polestar 1 avec de l'art. Le constructeur automobile suédois Polestar (appartenant au groupe chinois Geely) est connu pour explorer de nouveaux modes de fonctionnement dans l'industrie automobile. La marque propose désormais un moyen supplémentaire d'acheter sa voiture hybride électrique avant qu'elle n'atteigne la fin de sa production, dans le courant de l'année. Les acheteurs potentiels auront la possibilité de payer le véhicule (155 000€ tout de même) en échangeant un objet d'art qu'ils possèdent déjà.

 

Thomas Ingenlath à coté de la Polestar 1
Thomas Ingenlath et la Polestar 1 © Polestar

 

Thomas Ingenlath, CEO de Polestar, déclare : « J'aime l'idée de permettre aux artistes et aux collectionneurs d'acheter une Polestar 1 avec de l'art - c'est une voiture très spéciale et nous voulions trouver une façon unique de la célébrer avant que sa production ne touche à sa fin. Elle est faite à la main, précieuse et authentique, un peu comme une œuvre d'art. »

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Polestar (@polestarcars)

 

L'initiative de Polestar intervient dans le contexte d'un récent boom de l'art, avec l'émergence de nouveaux modes de négociation d'art : des jetons non fongibles (NFT, donc nous vous parlerons bientôt sur Eventail.be) à une paire de chaussures conçues par Kanye West vendues pour 1,8 million de dollars lors d'une récente vente aux enchères – en passant par l'envolée récente des prix des enchères d'art classique et contemporain.

« Historiquement, de nombreuses transactions artistiques importantes ont eu lieu en dehors de ce que nous associons aujourd'hui au marché de l'art », explique Theodor Dalenson, conseiller privé en art qui accompagne le constructeur automobile suédois dans le cadre de cette initiative. « Si l'on remonte plusieurs centaines d'années en arrière, le commerce de l'art se faisait principalement entre les artistes et les mécènes. Des peintres comme Picasso étaient connus pour échanger des croquis contre des repas au restaurant. L'initiative de Polestar est une extension très naturelle de la tradition de l'art utilisé comme moyen de paiement pour des biens précieux. »

 

Theodor Dalenson conseille Polestar dans l'opération d'échange artistique
Theodor Dalenson est impliqué dans un certain nombre d'institutions artistiques et culturelles différentes. Il est membre du conseil d'administration du musée Guggenheim, du musée d'art d'Aspen et il est depuis trois ans coprésident des prix Americans for the Arts. © DR

 

Le constructeur prendra en considération toutes les formes d'art, y compris les peintures, les sculptures, les photographies, les installations et plus encore. Les propositions entrantes seront examinées par Thomas Ingenlath et, si elles sont jugées pertinentes, recevront une estimation de valeur par les trois grandes maisons de vente aux enchères, dont Sotheby's. Après une période de propriété, Polestar a l'intention de vendre les œuvres d'art, soit par l'intermédiaire des maisons de vente aux enchères susmentionnées, soit par l'intermédiaire des marchands qui représentent les artistes.

 

 Une Polestar 1 vue de l'arrière
© Polestar 

 

Le programme débutera le 10 juin 2021 et se terminera le 15 août 2021 en Europe et en Amérique du Nord. Les candidatures peuvent être envoyées à l'adresse polestar.com/art

 

Rédigé par Rédaction