Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Viscéralement avare, Harpagon veut marier sa fille à un vieillard et refuse que son fils épouse une jeune fille sans dot.

...soudain frappé par la grâce. Derrière ce titre à rallonge se dissimule Édouard Baer, dans la peau d'un homme qui surgit soudain sur scène.

En ces temps difficiles, le rire intelligent est bienvenu. Écrite en 1992 par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, Cuisine et dépendances est devenue l'année suivante un film à succès.

Comme dans la parabole de l'enfant prodigue, Yann est parti. Mais à son retour dans la ferme familiale du Hainaut, point de veau gras : son père, veuf et malade, ne lui fait pas fête, pas plus que son frère Pierre qui gère vaille que vaille l'exploitation.

Paru en 2018, La Vraie Vie, le premier roman de la Belge Adeline Dieudonné, écrit dans une langue à la fois âpre et poétique, a été plusieurs fois primé.

Maître Puntila, dans la pièce de Brecht, est odieux et dur, quand il est sobre, doux, arran-geant et même généreux sous l'emprise de la boisson.

Après Artificial Theater, une compilation de 300 faux portraits de stars réalisés à partir de photos d'inconnus, voici Puppet Archive, la dernière série de l'un des plus déran-geants trublions de la scène photographique chinoise. Hybridant réalité et fiction, corps et robots, archives historiques, films, documents photographiques, Zhang Wei les combine pour créer des "méta-images" dissolvant les frontières entre passé et présent, humanité et transhumanisme... Le monde tel que nous le voyons n'est-il pas le Théâtre des illusions ?

Zhang Wei, théâtre des illusions
A2Z Art Gallery, Paris 6e
www.a2z-art.com

 

Autour de manuscrits – tel celui du "premier ouvrage surréaliste", Les Champs magnétiques, signé à quatre mains par André Breton et Philippe Soupault il y a tout juste cent ans –,

C'est à une véritable immersion dans l'espace, mais aussi dans le mouvement, le flottement et la fragmentation, l'ondoiement et l'oscillation des formes, que nous invitent les fragiles mobiles de Cat Loray.

Fred Deux opère une véritable fusion entre la tache colorée et le trait, si bien que l'on ne parvient plus à savoir si c'est de la première que découle le second ou inversement...