Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Lorde et Billie Eilish : les pop-stars que la génération Z attendait

  • Rédigé par Maxime Delcourt
1 avis
Sharing on Facebook
Lorde et Billie Eilish : les pop-stars que la génération Z attendait © DR

Habituée à servir d'écho au mal-être générationnel ou à leurs tragédies personnelles, la musique de Lorde et de Billie Eilish semble se réinventer avec la sortie de leurs nouveaux albums respectifs, "Solar Power" et "Happier Than Ever". Simple lubie passagère ou réelle réorientation stylistique ?

Traditionnellement, l'été est une période calme du côté des sorties d'albums. Les artistes sont occupés à ambiancer les foules en festival, les gens sont en vacances, déconnectés des réalités quotidiennes, et personne n'a réellement envie de suivre l'actualité musicale. C'est pourtant en plein cœur des grandes vacances que ces deux icônes de la pop ont choisi de publier leurs nouveaux albums respectifs. Avec, à chaque fois, un choix fort, une volonté de tendre vers des univers moins tristes, plus ensoleillés et ouverts à l'optimisme.

 

 

Du côté de chez Lorde, cela se vérifie dès la pochette d'album, représentée par ce ciel bleu et cette jeune femme nue en train de courir sur une plage. Les premiers singles de Solar Power (ce nom, déjà !) confirment l'impression : "Solar Power" et "Stoned At The Nail Salon" trahissent cet apaisement que l'on ressent les soirs d'été, quand la nuit tarde à venir, que l'on déambule dans la rue à la recherche d'un peu de fraicheur ou tout simplement d'un(e) inconnu(e) avec qui partager un bout de la soirée. À la fin de la chanson-titre, une harmonie de voix, semblable à celui d'une chorale, se fait même entendre, comme pour flirter un peu plus avec l'idéal hippie.

 

 

L'ambiance est quelque peu différente chez Billie Eilish qui, malgré son changement de look (nettement plus coloré) et un titre d'album optimiste (Happier Than Ever), semble avoir envisagé ce second long-format comme une thérapie, un oreiller à même d'accueillir toutes ses peines liées à sa célébrité soudaine, qu'elle ne supporte pas. De "Your Power" à "Lost Cause", le propos est nettement plus sombre, meurtri et angoissé que celui tenu par Lorde, mais l'essentiel est ailleurs. Il est dans ce que représentent aujourd'hui les deux pop-stars : des modèles d'affirmation, des jeunes femmes qui refusent l'autodétermination, des songwritrices capables de mettre des mots sur les questions existentielles, des artistes qui, en dépit d'un succès immense, ne semblent être guidées que par leurs choix, irréductibles à toutes les tentatives de récupération.

Rédigé par Maxime Delcourt