Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Bettina Kusel a grandi à Berlin-Est avant de parcourir le monde, de Paris à Philadelphie où elle a vécu au sein d'une communauté d'artistes, avant de se poser à Bruxelles.

Respect, beauté, élégance et sérénité. Le pays du Soleil levant émerveille. Entre tradition et modernité, l'exposition permet d'explorer l'extraordinaire contraste qui existe entre la tradition rurale japonaise et l'expansion urbaine du pays.

En partenariat avec le World Architecture Festival, ce prix est fondé pour célébrer et montrer l'importance majeure du dessin, art essentiel pour saisir et communiquer des idées architecturales.

Spécialement consacrée aux enfants, cette exposition interactive attire une attention particulière sur le fait que les mathématiques règnent absolument partout.

Les deux prestigieuses galeries Richard Green possèdent une magnifique collection de peintures du XVIIe au XXIe siècle. Paysages, portraits, marines, natures mortes, art abstrait... l'exposition 50 paintings under £ 50 000, propose des œuvres dont la richesse ne peut que séduire, tant du point de vue des sujets, que des périodes et des styles.

Pour Pablo Picasso, le papier représentait davantage qu'un moyen de coucher ses idées naissantes. Toujours plus créatif et avant-gardiste, il se servait du papier comme d'une matière sculpturale qui donnait de la structure et du corps à l'œuvre.

"Regards voilé, regards volés, regards violés...", regards brisés dans un "miroir étoilé"... "Est-ce le jour ? Est-ce la nuit ? / Dans le jardin tout endormi, / attendant un demain qui tarde, / une lueur encore blafarde / hésite / La nuit tombe, le jour se lève, / mais mon amour survit au rêve."

Les Bouguereau, Cabanel et autres peintres Pompiers au "léché flasque" ont eu droit à ses éreintements ; au "vert fouillis" des impressionnistes "atmosphériques", tels Monet ou Sisley,

Des nudités phosphorescentes abandonnées aux regards concupiscents, des Vénus et des Ariane alanguies, des déluges de chairs et de draperies scintillant sous des nuées étoilées, des corps enchevêtrés et des ciels en furie...

Le musée d'art et d'histoire du Judaïsme (mahJ), après le Palais d'Evian et La Piscine de Roubaix, offre au peintre naturaliste alsacien Jules Adler (1865-1952) la rétrospective qu'il méritait depuis longtemps.

Page 1 sur 5