Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Démesure royale à Brunei

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Démesure royale à Brunei © Droits réservés

Dans le peloton de tête des hommes les plus riches de la planète, le sultan de Brunei a présidé au mariage de son fils le prince Abdul Malik avec Miss Dayangku Raabi'atul Adawiyyah Pengira haji Bolkiah.

Comme on pouvait s'y attendre, la démesure était au rendez-vous. La cérémonie qui a réuni nombre d'invités, notamment sept sultans de Malaysie, venus en voisins, se déroulait au palais royal, un édifice qui compte 1788 pièces dont 257 salles de bains. Un garage pour 110 voitures et cinq piscines font aussi partie du complexe ! Le marié, âgé de 31 ans, et sa promise qui vient de fêter ses vingt deux ans furent assis sous un grand dais, revêts d'habits traditionnels richement rebrodés de fils d'or. Ceinture d'or, épaulettes, broche et ornement de col et de turban en diamants pour lui, impressionnante parure de diamants et émeraudes pour elle, assortie de souliers constellés de cristaux avec bride en or massif de Christian Louboutin pour elle.

 

 

Comble de luxe, le bouquet de la mariée ne comprenait que des fleurs pavées de pierres précieuses ! Le rite du saupoudrage qui consiste à apposer de l'huile et de la poudre parfumées sur la paume des mains des futurs mariés marqua le début de la cérémonie. Après les prières d'usage et une parade de la garde d'honneur en costume d'apparat, le couple a reçu la bénédiction du sultan qui, de ses trois mariages, a eu cinq garçons et sept filles. Un banquet réunit ensuite toute l'assemblée. Alors que le prince apparut en grand uniforme, son épouse put elle aussi se changer, optant pour une robe violette assortie d'un flot de rubis, prouvant une fois encore un goût certain pour l'ostentatoire !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Dans la même catégorie