Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Une princesse adepte du Qigong

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Une princesse adepte du Qigong © Violaine le Hardy de Beaulieu

C'est en tant que Présidente d'honneur de la Fédération belge de Qigong de santé que la princesse Esmeralda a été conviée par l'Ambassadeur de Chine auprès de l'union européenne, Madame Yang Yanyi. Il s'agissait de fêter l'ouverture de la session annuelle de cet art thérapeutique qui est une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise.

Les discours prononcés ont permis d'évoquer l'intérêt de la reine Elisabeth pour la culture chinoise, un intérêt relayé aujourd'hui par sa petite-fille qui soutient pleinement la pratique de cette "gymnastique de l'énergie" vieille de 1000 ans.

Le Qigong se caractérise par des mouvements lents mais très réfléchis qui suivent les méridiens d'acupuncture, font bouger doucement toutes les parties du corps et toutes ses articulations, et ont pour but d'améliorer globalement la santé ou d'aider les personnes confrontées â une pathologie particulière. Il trouve sa source dans le Tao et les principes du Ying et du Yang et repose sur une vision globale de l'individu. Sa pratique permet de lutter contre le stress et la morosité, mais aussi de retrouver plus de tonus et de calme intérieur. Le Qigong tend à trouver une harmonie des gestes et de la respiration que l'on peut atteindre grâce à des mouvements circulaires progressifs. La respiration doit se travailler en profondeur, avec régularité et doit être abdominale. Cette mise en lumière du Qigong s'est déroulée dans le cadre du quarantième anniversaire de l'instauration de relations bilatérales entre la Chine et l'Union européenne.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Dans la même catégorie