Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Les 1100 ans de la maison de Bourbon

  • Rédigé par Super User
0 avis
Sharing on Facebook
Les 1100 ans de la maison de Bourbon © Paul Saccard

C'est à l'initiative du prince Charles-Henri de Lobkowicz, fils de la princesse Françoise de Bourbon-Parme, qu'a été organisé un Te Deum en l'église prieurale Saint-Pierre et Saint-Paul de Souvigny afin de commémorer le onzième centenaire de la maison de Bourbon.

Un certain Aymar, féal du roi Charles III le simple, n'avait-il point cédé l'alleu de Souvigny à l'abbaye de Cluny en 915, voici près de onze siècles? Ainsi se tissait un lien indéfectible entre cette famille et un sanctuaire qui allait bientôt accueillir leur dernière demeure. En effet, l'église de Souvigny conserve de remarquables gisants sculptés de Charles Ier de Bourbon et de son épouse Agnès de Bourgogne, de Louis II de Bourbon et d'Anne Dauphine d'Auvergne.

 

Un enracinement dans une région dénommée Bourbonnais

En réunissant quelques cousins, représentants des différentes branches de la maison, le prince Charles-Henri de Lobkowicz souhaitait réaffirmer son attachement au patrimoine intimement lié à l'histoire de ses ancêtres. Le Te Deum auquel assistaient notamment Luis-Alfonso de Bourbon, duc d'Anjour et aîné des Capétiens, le duc et la duchesse de Séville, la princesse Anne de Bourbon-Siciles, le duc et la duchesse de Chartres, la princesse Tania de Bourbon-Parme, Amélie de Bourbon-Parme, le prince Michel de Yougoslavie, la princesse Marie-Sol de la Tour d'Auvergne, le comte et la comtesse de Busset ou le comte et la comtesse de Witt fut suivi d'une réception au château de Bostz qui domine le village proche de Besson.

 

enracinement-dans-region-denommee-bourbonnais
Entourant la princesse Francoise de Bourbon-Parme, en manteau rayé bordé de fourrure, de gauche à droite: le prince Michel de Yougoslavie, la princesse Anne de Bourbon-Siciles, le duc de Séville, le prince Luis-Alfonso de Bourbon, le prince Charles-Henri de Lobkowicz, la duchesse de Séville, la princesse Tania de Bourbon-Parme et les comtes de Busset © Droits réservés

 

 

Érigé en 1875, l'édifice où séjourna l'impératrice Zita et la grande-duchesse Charlotte de Luxembourg, compose avec le château de Vieux-Bostz, un vaste domaine, propriété ancestrale des Bourbon-Busset, une branche dont descend également le prince, par sa grand-mère la princesse Madeleine. De nos jours, grâce à son association "Présence Bourbon", il s'attache à restaurer le château médiéval de Fourchaud, le donjon du Petit Fourchaud et la maison forte de Rochefort. La restauration des deux châteaux de Bostz et leur ouverture au public est en cours.

 

Rédigé par Super User