Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Sous le signe de Cuba

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Sous le signe de Cuba © Droits réservés

Le récent voyage à Cuba de la princesse Caroline a sans doute inspiré le thème du 62e bal de la Rose de Monaco...

La soeur du prince Albert avait accompagné les ballets de Monte-Carlo pour une série de représentation et était rentrée en principauté enthousiasmée par l'accueil qui lui avait été réservé mais aussi par les beautés de La Havane...

Caroline en parla donc à Karl Lagerfeld qui, depuis maintenant de nombreuses années, officie comme grand ordonnateur des festivités. Il a donc imaginé un décor qui mettait à l'honneur les spécificités de l'île et la musique jouée là-bas, en s'inspirant du film Buena Vista Social Club. Le bal de la Rose, initié en 1954, afin de récolter des fonds pour la Fondation princesse Grace, s'est déroulé au Sporting-Club, attirant une foule bigarrée emmenée par une famille princière qui, pour cette édition, a souffert de la défection de la princesse Stéphanie et de la princesse Charlène, restée à Gstaad aux côtés de ses deux enfants.

 

beatrice-borromeo-robe-rouge-giambattista-valli-bal-rose-monaco-2016

 

Le prince Albert a pu toutefois compter sur la princesse Caroline qui, comme ses filles Alexandra et Caroline avait choisi une tenue signée Chanel. Quant à Tatiana, l'épouse d'Andrea Casiraghi, elle est apparue en Gucci, maison dont sa belle-soeur est toujours l'égérie. Mais la palme revient à n'en point douter à Beatrice Borromeo, spectaculaire dans une robe rouge vif de Giambattista Valli. Parmi les invités, on a pu reconnaître le duc et la duchesse de Castro.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Dans la même catégorie