Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 781
A+ A A-

Coup de projecteur sur la duchesse de Badajoz

  • Rédigé par
1 avis
Sharing on Facebook
Coup de projecteur sur la duchesse de Badajoz © Droits réservés

Le roi Felipe, l'infante Elena, la reine Sofia et le roi Juan-Carlos se sont retrouvés à Palma de Majorque pour célébrer les 80 ans de la duchesse de Badajoz.

La soeur aînée de l'ancien souverain avait préféré réunir sa famille dans la villa qu'elle possède aux Baléares, au Sud ouest de Palma. Né en exil à Cannes en 1936, le premier enfant des comtes de Barcelone suivra ensuite ses parents en Suisse puis au Portugal. Maria del Pilar y obtiendra un diplôme d'infirmière en 1962. Cinq ans plus tard, elle se mariera à Estoril avec Luis Gomez-Acebo, vicomte de la Torre, un cousin de la reine Margarita des Bulgares. Le couple aura cinq enfants : Simoneta, Juan, Bruno, Beltrán et Fernando. L'infante qui mène une vie discrète a toujours été un soutien majeur pour son frère même si, dit-on, elle partage peu d'intérêts avec sa belle-soeur Sofia. Présidente de différentes associations caritatives, dont certaines liées à la Croix-Rouge espagnole, l'infante Pilar fut aussi présidente de la Fédération équestre internationale entre 1994 et 2005 et membre du Comité olympique espagnol.

 
 © Droits réservés

 

Amie de la baronne Thyssen, elle aurait joué un rôle instrumental dans la création du musée éponyme, à quelques encablures du Prado, favorisant le dialogue entre les autorités culturelles et Carmen Cervera qu'elle connait bien depuis longtemps. L'infante qui n'a pas la langue dans sa poche fait parfois la une de la presse. Récemment, son nom a été associé aux fameux Panama papers et de nombreuses questions ont surgi quant à sa fortune et ses activités présentes. Maria del Pilar, un nom reçu en hommage à la Vierge miraculeuse de Saragosse, a perdu son mari en 1991. Elle s'occupe activement de ses dix petits-enfants qui, pour la plupart, vivent en Espagne.

Rédigé par

Actualités liées