Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 781
A+ A A-

Visite d'état hautement amicale

  • Rédigé par
1 avis
Sharing on Facebook
Visite d'état hautement amicale © Droits réservés

Quand Philippe et Mathilde se rendent chez Willem-Alexander et Maxima, il s'agit bien entendu d'un voyage hautement officiel mais les deux pays qui partagent une frontière, ont aussi développé, au fil des années, des liens très forts qui transparaissent d'ailleurs dans les relations d'estime et d'amitié qui existent entre les souverains.

En choisissant Léopold III comme parrain de sa fille Beatrix, la princesse Juliana initiait un rapprochement qui ne ferait que se confirmer. La bonne entente entre Mathilde et Maxima en est le couronnement. Elles se retrouvent très souvent, défendent des causes communes et partagent même un couturier. C'est donc sous le signe d'une bonne entente manifeste que s'est déroulée cette visite d'état qui a commencé par une réception protocolaire à Amsterdam et la signature d'un traité par lequel la Belgique rétrocède dix hectares de terre aux Pays-Bas afin de légaliser un changement du cours de la Meuse qui eut lieu voici presque cinquante ans.

 

 
 © Droits réservés

 

Très élégantes, les souveraines ont opté pour des capelines qui n'ont certes pas facilité les embrassades. Le soir, grand déploiement de fastes au palais du Dam en l'honneur de Philippe et Mathilde. La princesse Beatrix, la princesse Margriet et son époux Pieter van Vollenhoven, le prince Constantin et la princesse Laurentien sont venus gonfler les rangs car ici, la situation semble bien différente et tout ont bien compris que l'union fait la force ... tiens, cette devise ne serait-elle point encore celle de la Belgique ? Le lendemain, un accueil au Sénat et à la Chambre des Représentants fut suivi, pour les deux reines, d'une visite au centre Vitalis de La Haye qui aide les jeunes en situation de fragilité.

 

 
 © Droits réservés

 

Armani Privé pour Mathilde et Natan pour Maxima. Le soir, l'orchestre de Belgique a fait le déplacement à Amsterdam et offre un concert aux monarques. Cette fois, la reine des Belges fait un clin d'oeil aux Pays-Bas avec une robe du couturier batave Jan Taminiau alors que Maxima est en robe du soir Valentino. Le troisième jour, les projecteurs sont braqué sur les deux souveraines qui ont une nouvelle fois ravi la vedette sur le quai de la gare d'Utrecht. Et le voyage d'état de se terminer sur un coup de sifflet. Nul doute que Maxima et Mathilde ne se croisent très prochainement. Côté voyages officiels, le Danemark et l'Inde sont d'ores et déjà au programme de 2017 !

Rédigé par

Actualités liées

 

Dans la même catégorie