Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 781
A+ A A-

Messe des défunts

  • Rédigé par
3 avis
Sharing on Facebook
Messe des défunts © Christophe Licoppe/Photo News

Se conformant à la tradition, le roi Philippe et la reine Mathilde ont conduit la messe des défunts célébrée en l'église Notre-Dame de Laeken.

Son origine remonte au 17 février 1935, quand un service fut célébré pour commémorer le décès du roi Albert, mort accidentellement à Marche-les-Dames en 1934. Après le décès de la reine Astrid à Küssnacht, le 29 août 1935, il fut décidé de garder ce jour pour se souvenir de tous les membres défunts de la famille royale. Autrefois, il était coutumier que toute la famille royale soit présente mais depuis l'année passée, la triste zizanie qui règne au sein de la tribu des Saxe-Cobourg de Belgique semble avoir poussé le prince Laurent et la princesse Claire comme le prince Lorenz et la princesse Astrid ainsi que le roi Albert et la reine Paola à ne pas assister à la cérémonie religieuse.

 

 
 © Christophe Licoppe/Photo News

 

Si le roi Albert avait été annoncé, c'était bien avant la chute de la reine Paola qui a entraîné la fracture du col du fémur mais il eût été étonnant de le voir apparaître. La princesse Margareta de Luxembourg, très proche de la défunte reine Fabiola, son frère le prince Guillaume et sa soeur la princesse Marie-Astrid accompagnée de son époux l'archiduc Carl-Christian d'Autriche, la princesse Esmeralda de Belgique et son fils Leopoldo Moncada, la princesse Alexandre de Belgique étaient toutefois présents.

 

 
 © Christophe Licoppe/Photo News

 

Mais une fois encore, ces altesses royales ont été priées de sortir par la porte latérale afin que les souverains puissent profiter seuls des badauds venus pourtant saluer une famille. Fruit d'un protocole réinventé et bien peu chrétien, cette décision affligeante montre à quel point le couple royal semble vouloir jouer cavalier seul, une triste erreur d'appréciation.

Rédigé par

Actualités liées

 

Dans la même catégorie