Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 781
A+ A A-

Le bal de Caroline

  • Rédigé par
0 avis
Sharing on Facebook
Le bal de Caroline © Droits réservés

En l'absence du prince Albert et de son épouse Charlène, Caroline fut la vedette incontestée du bal de la Rose et sa tenue singulière n'y fut pas pour rien tant elle suscita des commentaires. Lampadaire pour les uns, chef d'oeuvre pour les autres, elle fit en tous cas couler beaucoup d'encre dans les rédactions.

Cette année, Karl Lagerfeld puisa son inspiration au sein du mouvement Sécession, né à Vienne au tournant du XXe siècle. Les invités découvrirent ainsi un décor aux accents géométriques basé sur une symphonie de blanc et de noir éclairée de riches bouquets aux tonalités roses.

 

 
 © Le duc et la duchesse de Castro © Droits réservés

 

L'arrivée des convives entraîna comme de coutume sur le Rocher, des crépitements nourris et, après le prince Serge de Yougoslavie et son épouse Eleonora, le duc et la duchesse de Castro en élégante robe à traîne froufroutante, le couturier fit son entrée escortant la princesse Caroline vêtue d'une robe librement réinterprétée d'après un modèle porté par Emilie Flöge, une créatrice de mode qui n'était autre que la compagne de Gustav Klimt, chantre du mouvement Art nouveau autrichien.

 

 
 Emilie Flöge © Droits réservés

 

Reconstituée à l'Institut des Arts Appliqués de Vienne, une reproduction de l'original montre cependant un tombé plus libre et des manches plus longues, différemment articulées. Karl Lagerfeld l'a aussi ponctuée de liserés et de légers motifs noirs.

 

 
 © Droits réservés

 

 

Aux côtés de la Princesse de Hanovre, son fils Pierre Casiraghi et son épouse Béatrice Borromeo, toute jeune maman, mais aussi sa fille Charlotte dans une tunique noire issue de la garde-robe maternelle. Resplendissante, la jeune fille filerait le parfait amour avec Dimitri Rassam, le fils de l'actrice Carole Bouquet. Comme elle l'a déjà fait par le passé, posant pour l'objectif de son grand ami Karl en aristocrate de la belle époque ou en danseuse de charleston, Caroline s'est amusée à jouer les mannequins d'un jour, positivement ravie par l'effet de surprise produit !

Rédigé par

Actualités liées

 

Dans la même catégorie