Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Les 60 ans d'Albert de Monaco

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Les 60 ans d'Albert de Monaco © Droits réservés

Les Monégasques ont peine à croire que leur prince a célébrer ses soixante ans la semaine dernière. Et pourtant, comme cela arrivait encore à l'époque, la princesse Grace accoucha d'un garçon au palais de Monaco, le 14 mars 1958.

L'héritier du trône qui a déjà une soeur aînée prénommée Caroline est baptisé Albert Alexandre Louis Pierre Grimaldi. Il a comme marraine la reine Victoria-Eugénie d'Espagne et comme parrain, un cousin de son grand-père, le prince Louis de Polignac. Même si la vie officielle le sollicite très tôt, ses parents tentent de le préserver d'une presse toujours plus envahissante d'autant que l'enfant, très sensible, est sujet à un léger bégaiement qui s'accentue en période de stress.

 

 
© Keystone-France/Keystone-France/Photo News 

 

Si le Prince grandit à Monaco, il fait de fréquents séjours aux États-Unis dans sa famille maternelle et a ainsi un pied de chaque côté de l'Atlantique. Il participe à des camps d'été dans le New Hampshire avant d'être scolarisé dans le Massachusetts au Amherst College, puis à l'université de Bristol. Sportif enthousiaste, Albert pratique le ski, la natation, le handball, le football, la voile, le lancer du javelot ou encore le squash.

 

 
 © Gamma/Photo News

 

Il se passionne aussi pour le bobsleigh au point de concourir pour la Principauté durant cinq sessions des Jeux Olympiques d'hiver, entre 1988 et 2002. Chez les Kelly, le sport a toujours été important. Le père et le frère de la princesse Grace ont d'ailleurs obtenu tous deux une médaille d'or olympique en aviron. Ceinture noire de judo, le Prince pratique aussi le jogging et joue au tennis. Son intérêt pour le sport transparait également à travers le Grand prix de Formule 1 de Monaco qu'il ne raterait pour rien au monde, ou le Tournoi de Tennis de Monte Carlo qui voit s'affronter les plus grands noms mondiaux. En 1985, le Prince a aussi participé au rallye Paris-Dakar.

 

 
 © Eliot Press/Photo News

 

Albert a 47 ans quand il accède au trône suite au décès de son père, le prince Rainier III, survenu le 6 avril 2005. Trois ans auparavant, une loi avait été votée pour que les princesses Caroline et Stéphanie puissent, le cas échéant, succéder à leur frère si ce dernier mourrait célibataire, une façon de se protéger de la France qui a toujours lorgné du coin de l'oeil le petit état souverain. Depuis la mort accidentelle de la princesse Grace, en 1982, les soeurs du Prince jouent d'ailleurs un rôle important dans la vie officielle de la principauté.

 

 
 © Bestimage/Photo News

 

Toutefois, les problèmes de descendance ont été résolus depuis puisque le prince Albert est désormais le père de jumeaux : Jacques, marquis des Baux, et Gabriella, comtesse de Carladès, nés tous les deux le 10 décembre 2014. Ils sont les fruits de son union avec Charlène Wittstock, une championne de natation, qu'il a épousée le 1er juillet 2011.

 

 
 © Droits réservés

 

Depuis qu'il est prince souverain, Albert a poursuivi la politique d'extension territoriale entamée par son père avec une préoccupation plus prégnante cependant pour le volet environnemental. En digne descendant du prince Albert Ier, explorateur et océanographe de renom, le Prince s'investit dans la protection des océans et participe à des expéditions scientifiques, rejoignant en 2005 les glaciers de Lilliehöök et de Monaco, au coeur du Spitzberg, en Norvège, puis le Pôle Nord en 2006 et l'Antarctique en 2009.

 

 
© Realis / Sbm/Eliot Press/Photo News 

 

Sa fondation soutient d'ailleurs chaque année des projets en matière de protection de l'environnement. Néanmoins, le Prince possède son propre jet, un Falcon 7X, qui lui permet de sillonner le monde afin de promouvoir la principauté, et de rehausser de sa présence des événements culturels de portée internationale, en relation, par exemple, avec la Fondation Princesse Grace, un organisme qui apporte une aide financière aux acteurs et aux danseurs en devenir. Tourné vers la modernité, le prince Albert n'en est pas moins le maillon d'une chaîne ancestrale, gardien d'une tradition qui transparait dans sa titulature, n'est-il pas prince de Château-Porcien, duc de Mazarin, de Mayenne et de Valentinois, baron de Saint-Lô, comte de Belfort ou seigneur d'Issenheim ?

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées