Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Le mariage rêvé de Meghan et Harry

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Le mariage rêvé de Meghan et Harry © Polaris/Photo News

Un merveilleux soleil présidait au mariage du prince Harry de Galles et de Meghan Markle dans la chapelle Saint-George du château de Windsor. Depuis plusieurs jours, la petite cité royale vivait dans l'effervescence. Nombre d'inconditionnels n'avaient pas hésité à camper dans les rues pour s'assurer d'une place de choix.

En effet, impensable de rater une miette du cortège pour ces fanatiques venus des quatre coins du monde. L'événement est de taille, ce n'est pas tous les jours que le fils de l'héritier du trône s'unit à une actrice américaine divorcée. Ainsi en a voulu la Reine qui a accordé son soutien à son petit-fils. Pour beaucoup, il s'agit d'une avancée supplémentaire dans la démocratisation d'un protocole qu'Elizabeth II semble continuer à dépoussiérer au fil des ans. Parmi les nouveautés de ce jour tant attendu, notons qu'aucun membre d'une famille royale étrangère n'a été convié, une façon de faire la part belle à des personnalités issues des mondes du sport et du spectacle.

 

 
© Polaris/Photo News 

 

Parmi les invités convergeant vers ce chef d'oeuvre du gothique flamboyant anglais, on a pu ainsi reconnaître David et Viktoria Beckham, Elton John et David Furnish, la championne de tennis Serena Williams, la présentatrice américaine Ophra Winfrey, Amal et George Clooney, particulièrement inélégant, et la plupart des acteurs de la série Suits dans laquelle jouait autrefois Meghan. James Blunt qui porta le cercueil de la princesse Diana était également présent aux côtés de son épouse, nièce de l'actuel duc de Wellington.

 

 
 Le chanteur James Blunt et son épouse © Polaris/Photo News

 

Invitée surprise, Sarah Ferguson, ex-duchesse d'York, est arrivée, vêtue de bleu marine, suivant la famille Middleton, et la duchesse de Westminster entourée de ses filles. Lord Spencer avec son épouse et ses enfants représentait la famille maternelle de Harry, également très proches de ses tantes. Lady Jane Fellowes, soeur aînée de Diana, a d'ailleurs été choisie pour lire un texte issu du Cantique des Cantiques.

 

 
Lady Kitty Spencer, nièce de Lady Diana, mère de Harry © Polaris/Photo News

 

Selon un ordre de préséance bien établi, les membres de la famille royale et la proche parenté ont ensuite gagné à pied la chapelle abondamment décorée de fleurs blanches et roses, dans un style campagne anglaise très réussi.

 

 
 © Polaris/Photo News

 

Les enfants de la princesse Anne, Zarah et Peter Phillips et leurs conjoints, Lord Linley et Lady Sarah Chatto, enfants de la défunte princesse Margaret et leurs familles, initièrent le cortège. Les ducs de Gloucester, le prince et la princesse Michael de Kent, les ducs de Kent et la princesse Alexandra de Kent suivirent, sans leur descendance, ce qui était pluôt triste.

Vinrent ensuite la princesse Anne et son époux Timothy Lawrence, le duc d'York et ses deux filles Eugénie et Béatrice qui se mariera ici en octobre, ainsi que les comtes de Wessex et leurs deux enfants. Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles, comme la Reine et le prince Philip rallièrent la chapelle en voiture.

Le prince Harry qui avait choisi son uniforme de capitaine des Blues and Royals du Household Cavalry Regiment, était escorté par son frère le prince William.

 

 
© Polaris/Photo News

 

Mais ce que tout le monde attendait était bien entendu l'apparition de la mariée qui, en l'absence de son père, remontera la nef au bras du prince Charles. En dépit des spéculations qui plaçaient en tête Stella Mac Cartney, c'est vers Claire Waight Keller, une créatrice britannique à la tête de la Maison Givenchy que Meghan a choisie pour une robe épurée, d'une noble simplicité.

 

 
 © Polaris/Photo News

 

La Reine lui a prêté un diadème ayant appartenu à la reine Mary et réalisé en 1932 dans le style Art Déco.

 

 
 © Polaris/Photo News

 

Seule la mère de la future Princesse, Doria Ragland, représente la famille de la mariée mais quelques touches américaines ponctueront la cérémonie, pour le meilleur et pour le pire, le pire étant l'intervention incongrue de l'évêque Michael Curry qui s'agitait tel un prédicateur, bien peu en phase avec la dignité espérée. Le meilleur fut à chercher du côté musical avec une reprise chorale, version gospel, de Stand by Me. L'intervention du jeune violoncelliste britannique Sheku Kanneh Mason marqua aussi les esprits. Ce dernier interprèta La Sicilienne de Maria Theresia von Paradis, Après un rêve de Gabriel Fauré et L'Ave Maria de Franz Schubert (1797-1828), un moment suspendu durant la signature des registres.

 

 
 © Polaris/Photo News

 

Comme à l'accoutumé, c'est l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, qui orchestra la messe, veillant à l'échange des consentements et des anneaux, fabriqués grâce à de l'or du Pays de Galles dont la Reine possède une pépite. Au sortir de la chapelle, la mariée, resplendissante, posa aux côtés de son royal époux pour le traditionnel baiser, entouré par le service d'honneur conduit par le prince George et la princesse Charlotte, enfants des ducs de Cambridge.

 

 
© Polaris/Photo News 

 

Á propos de titre, Sa Grâcieuse Majesté a octroyé au prince Harry, le duché de Sussex, qui fut relevé la dernière fois par le sixième fils du roi Georges III, Auguste Frederick, entre 1801 et 1843. Point d'orgue de ce 19 mai, Harry et Meghan montèrent ensuite dans l'un des landaux habituellement utilisés par Elizabeth II à Ascot pour parcourir les rues de Windsor et saluer la foule en délire.

 

 
 © Polaris/Photo News

 

Ils rejoindront ensuite leurs invités pour un cocktail dînatoire offert par la Reine. Les plus privilégiés assisteront au dîner assis que le prince de Galles donnait à Frogmore, en début de soirée. Peu avant le coucher du soleil, les mariés s'échappèrent en Jaguar (à la propulsion 100% électrique), Meghan portant au doigt la bague d'aigue-marine de la princesse Diana.Une façon d'associer une fois encore la grande absente à ce jour si particulier. Le voyage de noces devra attendre car les jeunes mariés ont déjà un agenda chargé à respecter et Meghan de s'investir pleinement dans sa nouvelle vie !

 

 
© Bestimage/Photo News

 

Good luck !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées