Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Les Hanovre se séparent de Marienburg

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Les Hanovre se séparent de Marienburg © DR

Voici peu, le prince Ernst-August junior avait suscité la surprise en annonçant vouloir se séparer du château de Marienburg et le céder au Land de Basse-Saxe pour un euro symbolique. La famille éprouvait des difficultés à assumer l'entretien de ce vaisseau de pierres comptant plus de 130 pièces.

Surplombant de sa silhouette néo-gothique une colline boisée à une vingtaine de kilomètres au sud de Hanovre, l'édifice fut construit entre 1858 et 1867 à l'intention de la reine Marie, épouse Georges V de Hanovre, le roi aveugle. Avec ses 120 hectares de forêt, le lieu servait autrefois de pavillon de chasse et de résidence estivale, à faible distance de la ville.

 

© DR 

 

 

La décoration de style troubadour à peine achevée, les souverains doivent prendre le chemin de l'exil suite à l'annexion du royaume de Hanovre par la Prusse. L'immense bâtisse sera abandonnée dés 1866 et inoccupée durant près de 80 ans. La vie reprendra peu à peu à Marienburg après 1945, et le château deviendra partiellement musée, accueillant le mobilier d'argent et les couronnes des Guelfes.

 

Le prince Ernst-August Jr de Hanovre à Marienburg © DR 

 

Aujourd'hui, on comptabilise près de 200.000 visiteurs par an et la région a manifesté son intérêt, offrant 20 millions d'euros pour le contenant, et envisageant une campagne de travaux avoisinant les 39 millions d'euros. La famille utilisait encore Marienburg de temps à autre pour organiser certains événements comme le mariage du prince Ernst-August et de Chantal Hochuli en 1981. Il sera aussi le cadre d'une vente mémorable orchestrée par Sotheby's en 2005 quand les Hanovre décide de vendre une partie de leurs biens.

 

© DR 

 

Á la tête du trust gérant les biens familiaux, le prince Ernst-August a pris cette décision en âme et conscience, afin de préserver ce patrimoine menacé. Son père, pourtant, ne l'entend pas de cette oreille et a fait stopper toutes les démarches.

Écarté depuis longtemps des affaires familiales pour alcoolisme et santé délicate, le prince Ernst-August n'entretient plus que des relations épisodiques avec ses enfants, refusant d'assister au mariage de l'aîné, faisant une apparition surprise aux noces du second, à Lima, au Pérou. La justice suivra sans doute son cours, laissant le destin de Marienburg en suspens pour un temps.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées