Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Réceptions royales en cascades à Copenhague

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
2 avis
Sharing on Facebook
Réceptions royales en cascades à Copenhague © Kongehuset

Alors que la plupart des têtes couronnées s'expriment à la Noël, la reine de Danemark prononce toujours une allocution en direct la veille de l'an neuf. S'en suit une cohorte de réceptions officielles qui permet à toutes les institutions du pays de venir présenter leurs vœux à Margrethe II qui, cette année, s'apprête à célébrer ses 80 ans.

Le banquet du 1er janvier voit les membres du gouvernement converger vers le palais d'Amalienborg. Il perpétue une tradition née au cours du XVIIe siècle quand les souverains conviaient les chevaliers des ordres de l'Éléphant et du Dannebrog à festoyer le 31 décembre. Pendant longtemps, les invités se contentaient de regarder les souverains se délecter des mets les plus fins et veillaient jusqu'à minuit, quand le changement d'année était marqué par un concert de cinquante trompes.

 

La salle de banquet du palais d'Amalienborg à Copenhague
© Royal House of Denmark

 

Peu à peu, d'autres figures importantes du royaume vinrent gonfler les rangs et chacun put s'asseoir et profiter du menu royal. Pour l'édition 2020, la Reine est arrivée emmitouflée dans sa traditionnelle étole de renard des neiges, accompagnée de sa sœur la princesse Benedikte, mais aussi de ses deux fils Joachim et Frederik, en grand uniforme, et de ses belles-filles, Mary et Marie, en robe longue et diadème. Les jours suivants, les membres du corps diplomatique, les juges de la cour suprême, des représentants des forces de l'ordre et des institutions nationales, les officiers de l'armée, la garde royale rapprochée du souverain et sa maison défilent devant la Reine, assise, et les princes héritiers, debout, dans le grand hall du palais de Christianborg, en plein centre de Copenhague.

 

La reine Margrethe II de Danemark, le prince Frederik et la princesse Mary de Danemark lors de la réception du banquer du 1er janvier au palais d'Amalienborg à Copenhague
© Royal House of Denmark

 

Cette vaste pièce expose les 17 tapisseries réalisées par la manufacture des Gobelins pour les cinquante de la Reine, contant près de mille ans d'histoire danoise. Il fallu 10 ans pour les tisser. Elles ne furent d'ailleurs installées que pour les soixante de Margrethe II, une réalisation unique qui avait été présentée au musée du Luxembourg à Paris avant le départ définitif au pays des Vikings.

 

Le prince Frederik et la princesse Mary de Danemark avec leurs quatre enfants aux sports d'hiver
© Cour royale du Danemark

 

Au terme de ces réceptions, les princes héritiers feront les valises de leurs enfants qui partent étudier quelques mois en Suisse, accompagnés de leur mère la princesse Mary, une expérience inédite pour les Isabelle, Vincent, Christian et Joséphine !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées

 

Dans la même catégorie