Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Meghan et Harry, le dernier round

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook

Après des semaines pour le moins compliquées, les ducs de Sussex ont à nouveau foulé le sol britannique. Très médiatisé, ce court séjour marquera le terme du Megxit qui défraie la chronique depuis la fin de l'année passée.

Triste épilogue pour le Prince qui a perdu ses repères, privé de son prédicat et de ses attaches familiales. Mais comme le proverbe le dit si bien...ce que femme veut... Actrice médiocre, Meghan Markle avait trouvé le meilleur rôle de sa vie en épousant le prince Harry mais, après quelques mois sous le feu des projecteurs, elle s'est lassée, réalisant qu'il n'y avait pas de clap de fin à la dignité princière.

 

Le duc et la duchesse de Sussex sous la pluie. Meghan Markle à gauche et le prince Harry d'Angleterre à droite
© Anwar Hussein/Empics Entertainment/Photo News

 

De caprices en caprices, elle s'est aliénée l'entourage de son royal époux. Refusant d'habiter l'appartement du palais de Kensington qui leur était proposé, le couple s'est isolé à Windsor. La reine Elizabeth II qui a fait bien des concessions à la nouvelle venue s'en est attristée. Elle qui a adopté la devise 'Never complain, never explain', a toléré les confessions malvenues de Meghan mais ce qui a fait déborder la coupe fut assurément le communiqué officiel de ce début d'année. Sans avertir les siens, le Prince a rédigé une sorte de lettre de démission qui a affolé les tabloïds. Sans précédents, cette volonté de quitter l'institution monarchique fut accueillie avec surprise et consternation. Beaucoup y ont vu une trahison. Les Windsor ont réagi rapidement et ont accédé, la mort dans l'âme, aux souhaits du couple.

 

La duchesse de Sussex, Meghan Markle accepte un bouquet de fleurs remis par une écolière
© Polaris/Photo News

 

Et le soir du verdict, le duc de Sussex apparaissait tout penaud à un engagement officiel, manifestant sa tristesse. Réalisait-il enfin les conséquences ? Un peu tard semble-t-il. Après un épisode canadien, les voici donc de retour pour un dernier round au sein de cette famille qu'ils ont tout bonnement reniée pour une liberté qu'ils n'obtiendront sans doute jamais. Si certains comprennent, d'autres n'ont pas pardonné. Et William voit s'éloigner ce frère de qui il a toujours été si proche et qui vient de le poignarder dans le dos.

 

Les couples des ducs et duchesses de Cambridge et Susses en discussions
© Phil Harris/Daily Mirror/Empics Entertainment/Photo News

 

La Duchesse qui a obtenu tout ce qu'elle souhaitait, y compris l'exil de son époux, respirait le triomphe. Si l'on excepte quelques sourires, Harry paraissait maussade et abattu. N'a-t-il pas du renoncer à tout ce qui comptait pour lui ? Meghan et Harry ont entamé leur tournée en assistant à la soirée du Endeavour Fund Awards. Le lendemain, la Duchesse a rendu une visite impromptue à la Clack Upper School de Dagenham pour parler du rôle des femmes dans la société en ce jour qui leur était consacré. Le couple, en tenue de gala, était aussi présent au Mounbatten Festival of Music et à l'office dominical à Windsor, en compagnie de la Reine. Mais l'événement que tout le monde attendait était assurément le Jour du Commonwealth à l'abbaye de Westminster. Meghan, en robe verte d'Emilia Wickstead, a fait sensation. La tension était palpable et le couple, placé aux côtés des comtes de Wessex, n'a reçu qu'un salut bref et assez froid des ducs de Cambridge, désormais seuls de leur génération à piloter le bateau royal. Autre grief imputé à la duchesse de Sussex, le refus de venir avec Archie, ce qui n'a pas plu au prince Charles.

 

Le duc et la duchesse de Sussex en tenue de gala. Meghan Markle à gauche et le prince Harry d'Angletterre à droite
© Jonathan Brady/Empics Entertainment/Photo News

 

Espérons que cette cérémonie mette fin à cette bataille rangée, pénible pour les deux parties.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées