Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Un petit avant-goût de Noël dans les cours d’Europe

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Un petit avant-goût de Noël dans les cours d’Europe © DR

Signe qui ne trompe pas, le sapin de Noël offert cette année par la commune de Libramont vient juste d'être dressé du haut de ses 27,5 m et de ses 5 tonnes devant le palais royal de Bruxelles, le calendrier festif se réorganise.

Ainsi, le concert annuel aura bien lieu dans la salle du trône sous l'objectif des caméras mais en la seule présence de la famille royale. Cette année, Scala, la chorale indie rock féminine d'Aarschot, interprétation son répertoire avec la participation du chanteur flamand Jasper Steverlinck. Toutes les réceptions prévues d'ordinaire pour la présentation des vœux ont été annulées et rien n'a filtré au sujet des préparatifs de Noël au sein du clan Saxe-Cobourg.

 

Le sapin de Noël devant le palais royal de Bruxelles
© Palais royal 

 

En Grande-Bretagne, la souveraine a renoncé à passer la fin d'année à Sandringham, une tradition longue de 33 ans. Tout semble bouleversé puisque même son discours n'aurait pas encore été enregistré, la souveraine espérant avec fébrilité un accord sur le Brexit. Elizabeth II se confinera donc à Windsor auprès de son époux, avec une possible visite des Cambridge ou des Wessex, mais rien n'est moins sûr. Ces derniers se sont particulièrement dévoués au fil des mois auprès des plus touchés par la pandémie et la comtesse Sophie a même prêté main forte à Hampton Hill, dans la banlieue de Londres, aux bénévoles du magasin de Noël de l'association Shooting Star Children's Hospices qui aide les enfants et jeunes gens confrontés à la précarité.

 

La comtesse Sophie de Wessex fait du bénévolat
La comtesse Sophie de Wessex, bénévole dans une boutique de Noël © DR

 

En principauté, les petits monégasques n'ont pas été oubliés. Ils ont reçu comme de coutume leurs cadeaux des mains du prince Albert, aidé de sa fille Gabriella et de son épouse Charlène arborant une saisissante coiffure punk qui a déjà fait couler beaucoup d'encre. Ils oeuvraient masqués aux côtés du père Noël dans deux chalets montés au cœur de la cour intérieure du palais.

 

Le prince Albert de Monaco et son fils le prince Gabriel
Albert et Gabriella distribuant les cadeaux de Noël aux petits monégasques © DR

 

En Suède, aucune réunion de famille n'est prévue chez les Bernadotte d'autant que les ducs de Värmland, Sofia et Carl-Philip, ont contracté le virus voici peu, mais les célébrations de l'avent, très importantes en Scandinavie, tout comme la Sainte-Lucie, n'ont pas été négligées.

 

Sofia et Carl Philip de Suède fêtent Noël
Sofia et Carl Philip de Suède © Victor Ericsson/Maison Royale de Suède

 

Cependant, la palme de l'originalité revient au Danemark à l'initiative de la reine Margrethe II. Grâce à une animation journalière, la souveraine met en scène une elfe recherchant ses parents à travers le pays, y compris au Groenland et dans les îles Féroé où ils se seraient installés en 1921 mais n'ont plus été revus depuis. Joyeuse fusion d'anecdotes royales, de mythes et de légendes scandinaves, ce conte imaginé par la Reine illustre à merveille cette inclination pour les arts qui l'anime depuis sa plus tendre enfance. Quand elle ne dessine pas les timbres de Noël ou des costumes de théâtre, la souveraine se tourne volontiers vers l'écriture. Toutefois, c'est le pasteur de l'église danoise de Londres qui porte sa dernière création, une chasuble rouge et blanche aux couleurs du Danemark ! Si la Reine a renoncé à son séjour habituel au château de Marselisborg, elle rejoindra son fils Joachim et sa famille, au château de Schackenborg, à la frontière allemande.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées